vendredi 20 juillet 2018

Lebanese restaurant caught in Montreal's underground pizza war

  1. Lebanese restaurant caught in Montreal's underground pizza war  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/2uCEmIj
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2zXqbTm

Comment investir dans l’immobilier locatif en 5 étapes

Dans cette vidéo je vais vous donner 5 conseils pour comprendre comment investir dans l’immobilier locatif. Étape n°1 : définir un objectif Quel est l’objectif de notre investissement ? Si votre objectif est d’avoir des sources de revenus complémentaires à court terme, privilégiez le fait de faire la gestion ou les travaux vous-même afin de faire des économies et d’avoir un cashflow ...

L’article Comment investir dans l’immobilier locatif en 5 étapes est apparu en premier sur Esprit Riche.



https://ift.tt/eA8V8J
from Esprit Riche https://ift.tt/2JD8Tuf
Michael Ferrari

jeudi 19 juillet 2018

Video: The new reality of the real estate market

  1. Video: The new reality of the real estate market  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/2NN5Liw
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2uO0oqN

Allied Properties Real Estate Investment Trust Provides Leasing Update on 198500 Square Feet of GLA in Montréal

  1. Allied Properties Real Estate Investment Trust Provides Leasing Update on 198500 Square Feet of GLA in Montréal  GlobeNewswire (press release)Full coverage


https://ift.tt/eA8V8J
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2mv7XPz

Montreal real estate: Builders can't keep up with demand for condos downtown

  1. Montreal real estate: Builders can't keep up with demand for condos downtown  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/2O3Q9HV
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2Nr3itq

Montreal real estate: The 5 largest condos currently being built

  1. Montreal real estate: The 5 largest condos currently being built  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/2NuWMln
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2O39jxy

5 Ways to Turn a Traditional Recreational Property into a Remote Office

The post 5 Ways to Turn a Traditional Recreational Property into a Remote Office appeared first on Guide You Home.



https://ift.tt/eA8V8J
from Guide You Home https://ift.tt/2LbsgA8
Lesley Buick

Dream Office selling Montreal's 700 de la Gauchetière

  1. Dream Office selling Montreal's 700 de la Gauchetière  Real Estate News EXchangeFull coverage


https://ift.tt/2msRGKP
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2uK7nRD

Condo Smarts: Significant variations to windup formula

  1. Condo Smarts: Significant variations to windup formula  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/2L6ndB4
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2LxEa3x

CONSEILS POUR LES VENDEURS

invisible
Faut-il acheter ou vendre d’abord?

Faut-il vendre sa propriété avant d’en acheter une autre, ou le contraire? Les deux possibilités comportent leur lot d’avantages et d’inconvénients. En pesant soigneusement le pour et le contre, et en prévoyant des solutions de rechange en cas de pépin, vous serez en mesure de faire un choix éclairé.

Vendre d’abord

En vendant votre propriété avant d’en avoir trouvé une autre, vous connaîtrez la somme exacte qui vous reviendra à l’issue de la vente. Vous saurez donc quel montant est disponible pour l’achat de votre nouvelle résidence.

Même si vous ressentez un urgent besoin de trouver une nouvelle maison, rappelez-vous que le fait de vendre d’abord vous permettra d’avoir en main toutes les données requises pour faire une promesse d’achat solide. Par exemple, en sachant à quelle date les acheteurs de votre résidence y emménageront, vous pourrez déterminer à quel moment vous souhaitez prendre possession de votre nouvelle propriété. Si ces dates ne coïncident pas, vous pourrez toujours opter pour un logement temporaire.

Acheter d’abord

En achetant d’abord, vous connaîtrez à l’avance votre nouvelle adresse, le coût exact de votre nouvelle résidence, la date à laquelle vous en deviendrez propriétaire et la date de la transaction. Vous pourrez tenir compte de ces éléments lorsque vous recevrez une promesse d’achat pour votre propriété actuelle.

Il est aussi possible de faire une promesse d’achat conditionnelle à la vente de votre propriété. Dans ce cas, il se peut que le propriétaire de la résidence que vous convoitez reçoive une autre promesse d’achat ne lui imposant aucune condition. Pour pouvoir vous accorder la priorité, il vous demandera de retirer votre condition. Vous aurez alors le choix d’acheter cette propriété avant de vendre la vôtre, ou de retirer votre offre.

Quoi qu’il en soit, il est bon de prévoir une source de financement temporaire au cas où votre propriété actuelle ne serait pas vendue lors de la signature du contrat d’achat de votre nouvelle propriété.

Pour vendre rapidement, faites bonne impression

Il est essentiel de faire bonne impression pour susciter l’intérêt d’acheteurs potentiels.

L’extérieur

L’aspect extérieur de votre propriété est très important. Un abord attrayant encourage l’acheteur à visiter l’intérieur. Votre parterre doit être soigné; en hiver, ayez des photos à portée de main pour aider le visiteur à visualiser l’apparence de la cour en été. La propreté est primordiale : une entrée dégagée et des vitres étincelantes feront également toute la différence.

L’intérieur

À l’intérieur aussi, la propreté s’impose. Faites place nette et débarrassez-vous des objets inutiles. Enlevez les vieux meubles qui obstruent les passages ou encombrent les pièces. Dégagez l’espace afin que les visiteurs ne se sentent pas à l’étroit.

La peinture a-t-elle besoin d’être rafraîchie? Une propriété repeinte se vend souvent plus cher. Sachez aussi que les couleurs foncées ne favorisent pas la vente. Optez plutôt pour des tons clairs et lumineux. L’état des tapis peut également être un facteur déterminant. À défaut de les remplacer, nettoyez-les pour leur donner un coup de jeunesse.

La cuisine et la salle de bains doivent être immaculées. Prenez le temps de nettoyer les appareils ménagers et la robinetterie, de même que la baignoire, la toilette et le lavabo. Dégagez les comptoirs et ne laissez pas de vaisselle dans le lavabo ou de serviettes sur le bord de la baignoire. Laissez entrevoir à l’acheteur toutes les possibilités de rangement.

Partout dans la maison, réparez les robinets qui coulent, les poignées défectueuses, les tiroirs et les portes d’armoires qui ferment mal, etc. Remplacez les ampoules brûlées et les plaques électriques jaunies. Ces petites réparations sont relativement peu coûteuses et auront une influence positive sur l’acheteur.

Créez une atmosphère agréable

Il est essentiel que votre maison soit bien éclairée. Ouvrez les rideaux le jour et allumez les lampes le soir. Au besoin, ajoutez des lampes dans les coins sombres. Veillez à ce que la maison soit bien aérée. Ne repoussez pas l’acheteur avec des odeurs trop fortes, comme celles de l’encens ou de mets épicés.

Lors de la visite de l’acheteur, soyez discret et laissez votre courtier seul avec le client. Il lui sera plus facile de mettre en valeur votre maison et le client se sentira plus libre de livrer ses commentaires.

Les documents à avoir en main

Vous voulez vendre votre propriété rapidement? Mettez toutes les chances de votre côté et assurez-vous que la transaction se déroule rondement en gardant à portée de main ces documents indispensables :

certificat de localisation de la propriété;

résultats de tests de pyrite, vermiculite, ocre ferreuse, etc., pour les régions concernées;

factures des rénovations apportées à la propriété;

déclaration de copropriété, le cas échéant;

bail, ou baux dans le cas d’un immeuble locatif;

relevé de taxes municipales et scolaires;

relevé des frais mensuels d’électricité;

relevé des frais fixes associés à la propriété.

Les documents à avoir en main

Vous voulez vendre votre propriété rapidement? Mettez toutes les chances de votre côté et assurez-vous que la transaction se déroule rondement en gardant à portée de main ces documents indispensables :

  • certificat de localisation de la propriété;
  • résultats de tests de pyrite, vermiculite, ocre ferreuse, etc., pour les régions concernées;
  • factures des rénovations apportées à la propriété;
  • déclaration de copropriété, le cas échéant;
  • bail, ou baux dans le cas d’un immeuble locatif;
  • relevé de taxes municipales et scolaires;
  • relevé des frais mensuels d’électricité;
  • relevé des frais fixes associés à la propriété.
Les professionnels qui interviennent dans votre transaction

Quand vous vendez une propriété, vous devez côtoyer plusieurs professionnels qui travaillent, de concert avec votre courtier, dans le domaine de l’immobilier. Comme le courtier immobilier est au centre de la transaction immobilière, il est en mesure de coordonner votre transaction en collaborant avec chacun des autres professionnels qui interviennent dans l’achat de votre propriété. Voici un aperçu des services de chaque intervenant.

L’arpenteur-géomètre

L’arpenteur-géomètre est la seule personne autorisée par la loi à délimiter la propriété publique et privée au Québec. Le propriétaire peut avoir recours à ses services pour déterminer les limites de son terrain par un piquetage ou encore pour rédiger un certificat de localisation.

L’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec regroupe tous les membres de la profession.

Le courtier hypothécaire

Le courtier hypothécaire s’efforce de trouver le meilleur contrat hypothécaire pour ses clients. Il peut dénicher le contrat dont les conditions sont les mieux adaptées à vos besoins : possibilité de remboursement anticipé, durée de l’amortissement, financement d’une maison ancienne, octroi d’un prêt à un travailleur autonome, etc.

Les courtiers hypothécaires doivent détenir un certificat de l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ). Ils sont aussi inscrits sous la rubrique « prêts hypothécaires » dans les pages jaunes de l’annuaire téléphonique. Vous pouvez aussi consulter le site Web de l’Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités.

L’évaluateur

L’évaluateur agréé donne une estimation objective de la valeur d’une propriété. Ses évaluations sont utilisées aux fins d’assurance, d’hypothèque, de règlement de succession ou de partage des biens. Il peut agir comme témoin expert devant les tribunaux, et son rapport est une pièce justificative de la valeur d’une maison.

Pour utiliser le titre d’évaluateur agréé et apposer les initiales « É.A. » à côté de sa signature, l’évaluateur doit être membre de l’Ordre des évaluateurs agréés du Québec.

L’inspecteur en bâtiment

Avant d’acheter une propriété, il est fortement recommandé de demander à un expert d’en faire l’inspection.

La profession d’inspecteur en bâtiment n’étant soumise à aucun contrôle gouvernemental, il est indiqué de faire appel aux inspecteurs membres de l’un des ordres professionnels suivants : technologues, ingénieurs, évaluateurs agréés et architectes. Les inspecteurs membres de l’un de ces ordres professionnels offrent au public une plus grande sécurité puisqu’ils sont encadrés professionnellement par leur ordre. L’obligation de détenir une assurance professionnelle est aussi une condition d’adhésion. Au Québec, c’est l’Association des inspecteurs en bâtiment du Québec qui est chargée de faire respecter les normes par ses membres.

Pour plus d’information, visitez le site de l’Association des inspecteurs en bâtiment du Québec ou le site Inspection Préachat.org.

Le notaire

Les services d’un notaire sont indispensables lors d’une transaction immobilière. Il est le seul professionnel, avec l’avocat, à avoir le droit de rédiger un acte hypothécaire. De plus, il s’occupe de la rédaction de l’acte de vente et fait les recherches de titres pour s’assurer que la propriété achetée est libre de toute obligation.

Les notaires sont membres de la Chambre des notaires du Québec.

L’article CONSEILS POUR LES VENDEURS est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2msWoIw
Jacynthe Alain

CONSEILS POUR LES ACHETEURS

invisible
Prenez le temps d’analyser vos besoins

Vous rêvez d’une grande maison au bord d’un lac? Est-ce vraiment la propriété qui répond à vos besoins? Il faut parfois savoir faire la différence entre la maison de nos rêves et celle qui nous convient réellement. Avant de commencer vos recherches, prenez le temps de réfléchir.

Vos besoins

Chaque famille a ses propres besoins et priorités. Combien de chambres et de salles de bain vous faut-il? Une salle à manger est-elle vraiment nécessaire? Et le garage, deviendra-t-il un autre espace de rangement?

Vos goûts

Tenez compte de vos goûts et de vos habiletés. Si vous n’êtes pas bricoleur, évitez les maisons qui ont besoin d’importantes rénovations. Coup de cœur pour un grand terrain? N’oubliez pas que vous devrez l’entretenir. Si vous préférez la vie urbaine pour vous rapprocher des services, des salles de spectacles et des restos branchés, attendez-vous à vivre dans un milieu plus bruyant et moins vert. En résumé, établissez vos priorités!

Quel est votre budget?

Ne faites pas l’erreur d’acheter une maison dont le prix dépasse vos moyens. Pour trouver la propriété qui vous convient, ajustez vos besoins à votre budget. Une fois que vous serez devenu propriétaire, votre investissement prendra de la valeur et vous permettra d’opter, plus tard, pour une propriété plus près de votre idéal. Au départ, pensez surtout à faire des réserves pour les frais relatifs à l’achat et aux imprévus. N’oubliez pas non plus l’entretien, les assurances et les réparations, dont les frais annuels correspondent généralement à 2 % ou 3 % du prix de la maison.

Votre environnement

Votre environnement est aussi un facteur important. Y a-t-il une garderie ou une école à proximité? Vos enfants pourront-ils utiliser le transport en commun ou devrez-vous les conduire à leurs activités? Pensez aussi à la distance qui vous sépare du travail.

Maison unifamiliale, copropriété ou plex?

La maison unifamiliale est de loin la propriété la plus populaire. Les avantages sont multiples : vous pouvez l’aménager comme bon vous semble et vous bénéficiez d’un maximum d’intimité puisque personne d’autre n’habite l’immeuble. Toutefois, l’entretien extérieur demande temps et argent.

La copropriété, qui gagne en popularité, convient bien à ceux qui ont peu de temps à consacrer à l’entretien d’un terrain. Il faut cependant choisir un immeuble dont les copropriétaires ont un profil semblable au vôtre, car vous devrez vous entendre avec eux sur plusieurs aspects importants, comme les travaux de rénovation et l’entretien de l’immeuble. Pensez aussi aux frais de copropriété, que vous devrez assumer comme tous les autres copropriétaires de l’immeuble.

Le « plex » est une propriété locative de deux, trois, quatre ou cinq logements (duplex, triplex, quadruplex, quintuplex). Ses avantages financiers sont indéniables : la perception de loyer vous aide à payer l’hypothèque, et une partie des frais d’intérêt est déductible d’impôt (puisqu’une portion de l’emprunt hypothécaire vous a servi à obtenir un revenu de placement). Vous pouvez également déduire de vos revenus imposables les sommes investies dans l’entretien des logements de vos locataires. Le plex n’offre toutefois pas la même intimité qu’une maison unifamiliale.

Votre courtier immobilier possède l’expertise nécessaire pour vous aider à faire le meilleur choix.

Comment choisir sa copropriété?

Il existe deux types de copropriété : divise et indivise. Dans une copropriété divise, l’acheteur est seul et unique propriétaire de son appartement. Il a le droit de le vendre ou le léguer comme bon lui semble. Toutefois, il partage avec les autres copropriétaires la propriété des espaces communs tels que terrain, corridors, ascenseur, etc.

Dans certains cas, plus rarement, la copropriété peut être indivise; les acheteurs ont alors en commun à la fois leurs hypothèques, leurs droits et leurs obligations.

Un syndicat de copropriété (conseil d’administration) est élu par les copropriétaires pour s’occuper de la gestion de l’immeuble. Afin de mieux apprécier la vie communautaire, choisissez un immeuble où les occupants ont un revenu, un statut professionnel et autres caractéristiques semblables aux vôtres. Cela favorisera une meilleure entente.

L’emplacement d’une copropriété est aussi un facteur important. Choisissez un appartement bien situé. Une vue intéressante, un environnement paisible et une bonne luminosité, de même que la proximité des services et des moyens de transport, vous assureront une bonne valeur de revente.

La superficie de l’appartement et la qualité de sa construction sont aussi des éléments déterminants. Bien que certains immeubles luxueux soient conçus afin que chaque unité dispose d’une entrée privée ou semi-privée, la copropriété n’offre pas toujours l’intimité d’une maison unifamiliale. Veillez à la qualité de l’insonorisation.

Quels sont les services offerts par l’immeuble? Y a-t-il un garage, une piscine, un sauna, un terrain de tennis ou une salle d’entraînement physique? Un garage intérieur peut augmenter la valeur d’une copropriété, mais il est inutile d’avoir une piscine si vous n’aimez pas vous baigner. N’oubliez pas que les frais de copropriété doivent couvrir l’entretien de tous les équipements et services, que vous les utilisiez ou non.

Lorsque vous signez une promesse d’achat pour une copropriété, ayez soin d’indiquer qu’elle est conditionnelle à l’étude de la déclaration de copropriété et de l’inspection. Faites vérifier ce document par un avocat ou un notaire et lisez attentivement tous les règlements de la copropriété (animaux domestiques, stationnement, etc.). Vérifiez aussi le montant d’argent qui se trouve dans le fonds de réserve, particulièrement pour les constructions plus anciennes.

Bien choisir sa résidence secondaire

Le marché des résidences secondaires est en pleine expansion depuis quelques années. De plus en plus de ménages optent pour ce type de propriété, que ce soit pour la retraite ou par désir de vivre dans un milieu tranquille, plus près de la nature.

L’achat d’une résidence secondaire exige autant de précautions que l’achat d’une propriété en milieu urbain. Il faut non seulement tenir compte de l’environnement, des services et de la qualité de la construction, mais aussi de vos besoins et des conséquences de cet achat sur votre budget.

Première étape : déterminer ses besoins

Afin de faire un choix éclairé, réfléchissez à vos préférences et à votre mode de vie. Quelle utilisation souhaitez-vous faire de votre résidence? Pratiquez-vous des sports nautiques ou êtes-vous plutôt fervent de sports d’hiver? Souhaitez-vous recevoir vos amis à la campagne ou préférez-vous un endroit tranquille pour être seul? Êtes-vous bricoleur? Quelle distance vous semble acceptable entre votre résidence principale et une résidence secondaire? Désirez-vous l’utiliser à longueur d’année ou la louer de temps à autre?

Deuxième étape : trouvez l’emplacement idéal

La valeur d’une maison de campagne est intimement liée à son environnement et à son accessibilité. En règle générale, les acheteurs recherchent une maison confortable, située dans un endroit où ils pourront profiter de la nature et s’adonner à leurs sports et loisirs favoris, tant l’hiver que l’été. Assurez-vous de profiter pleinement de votre investissement en trouvant un environnement facile d’accès qui concorde avec votre mode de vie.

Et bien sûr, faites vos calculs!

Rappelez-vous qu’une deuxième maison entraîne des frais fixes substantiels : assurances, taxes, chauffage, téléphone, électricité, eau, sans oublier l’investissement en argent et en temps que supposent le transport et l’entretien. La tonte du gazon, les travaux de jardinage, de même que les rénovations qui deviendront nécessaires au fil des ans risquent d’impliquer des dépenses importantes. Assurez-vous que le montant consacré à votre résidence secondaire est compatible avec votre budget.

Des outils pour le financement

De nombreux outils peuvent vous aider à évaluer votre situation financière et, ainsi, à réaliser votre rêve de devenir propriétaire.

Capacité d’emprunt et prêt hypothécaire préétabli

Lorsque vous commencez à rechercher une propriété, vous avez avantage à connaître votre capacité d’emprunt. Ainsi, vous saurez vers quel type de propriété vous tourner pour vos recherches. Une bonne façon de faire consiste à obtenir un prêt hypothécaire préétabli avant même d’avoir trouvé votre propriété. Ainsi, vous connaîtrez la somme que vous pouvez emprunter, le taux d’intérêt et le montant de chaque versement. Vous pourrez donc rechercher une propriété à la mesure de vos moyens.

Le Régime d’accession à la propriété (RAP)

Le Régime d’accession à la propriété (RAP) est un programme gouvernemental qui permet à tout acheteur d’utiliser ses économies versées dans un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) pour financer l’achat d’une propriété sans avoir à payer d’impôt sur le retrait. Les fonds retirés doivent être remis dans le REER dans les délais fixés par le programme.

L’assurance prêt hypothécaire

Vous rêvez d’acheter une propriété, mais vous disposez de moins de 20 % du prix d’achat pour la mise de fonds? L’assurance prêt hypothécaire pourrait vous aider à concrétiser votre rêve… Habituellement, les prêteurs exigent une assurance prêt hypothécaire lorsque l’emprunteur verse une mise de fonds inférieure à 20 % du prix d’achat de la propriété.

L’assurance prêt hypothécaire s’applique à divers types de propriétés neuves ou existantes. Il faut aussi garder à l’esprit que plus la mise de fonds est modeste, plus les versements hypothécaires et le coût total de l’achat seront élevés. L’assurance prêt hypothécaire est offerte au Canada par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), par Genworth Canada et par Canada Guaranty.

Pensez aux frais de démarrage

La mise de fonds et le paiement de l’hypothèque ne sont pas les seuls coûts à considérer au moment de l’achat d’une propriété. En effet, vous devez disposer de liquidités suffisantes pour couvrir les frais de démarrage.

Plusieurs prêteurs hypothécaires s’assureront que vous avez ces fonds en votre possession avant de vous accorder un prêt. Le montant du prêt hypothécaire dépend de la valeur de la maison et ne peut pas servir à assumer les frais de démarrage.

Voici certains frais de démarrage courants :

  • inspection et évaluation de la propriété;
  • étude du dossier par l’assureur hypothécaire, si applicable, de même que les taxes sur la prime;
  • honoraires de notaire;
  • frais d’ajustement de comptes indiqués par le notaire (électricité, chauffage, taxes municipales et scolaires, contrat de location d’équipement, etc.);
  • droits de mutation immobilière (« taxe de bienvenue »)*;
  • frais de déménagement;
  • frais de branchement (téléphone, électricité, etc.);
  • aménagement (peinture, rideaux, etc.).

Par ailleurs, prévoyez vos besoins futurs (travaux de rénovation et d’agrandissement, achat et installation d’une piscine, etc.) et les moyens de financer ces projets.

* Informez-vous auprès de votre municipalité pour savoir si vous êtes admissible à une exonération de paiement.

Les professionnels qui interviennent dans votre transaction

Quand vous achetez une propriété, vous côtoyez plusieurs professionnels qui travaillent, de concert avec votre courtier, dans le domaine de l’immobilier. Comme le courtier immobilier est au centre de la transaction immobilière, il est en mesure de coordonner votre transaction en collaborant avec chacun des autres professionnels qui interviennent dans l’achat de votre propriété. Voici un aperçu des services de chaque intervenant.

L’arpenteur-géomètre

L’arpenteur-géomètre est la seule personne autorisée par la loi à délimiter la propriété publique et privée au Québec. Le propriétaire peut avoir recours à ses services pour déterminer les limites de son terrain par un piquetage ou encore pour rédiger un certificat de localisation.

L’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec regroupe tous les membres de la profession.

Le courtier hypothécaire

Le courtier hypothécaire s’efforce de trouver le meilleur contrat hypothécaire pour ses clients. Il peut dénicher le contrat dont les conditions sont les mieux adaptées à vos besoins : possibilité de remboursement anticipé, durée de l’amortissement, financement d’une maison ancienne, octroi d’un prêt à un travailleur autonome, etc.

Les courtiers hypothécaires doivent détenir un certificat de l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ). Vous pouvez consulter le site Web de l’Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités.

L’évaluateur

L’évaluateur agréé donne une estimation objective de la valeur d’une propriété. Ses évaluations sont utilisées aux fins d’assurance, d’hypothèque, de règlement de succession ou de partage des biens. Il peut agir comme témoin expert devant les tribunaux, et son rapport est une pièce justificative de la valeur d’une maison.

Pour utiliser le titre d’évaluateur agréé et apposer les initiales « É.A. » à côté de sa signature, l’évaluateur doit être membre de l’Ordre des évaluateurs agréés du Québec.

L’inspecteur en bâtiment

Avant d’acheter une propriété, il est fortement recommandé de demander à un expert d’en faire l’inspection.

La profession d’inspecteur en bâtiment n’étant soumise à aucun contrôle gouvernemental, il est indiqué de faire appel aux inspecteurs membres de l’un des ordres professionnels suivants : technologues, ingénieurs, évaluateurs agréés et architectes. Les inspecteurs membres de l’un de ces ordres professionnels offrent au public une plus grande sécurité puisqu’ils sont encadrés professionnellement par leur ordre. L’obligation de détenir une assurance professionnelle est aussi une condition d’adhésion. Au Québec, c’est l’Association des inspecteurs en bâtiment du Québec qui est chargée de faire respecter les normes par ses membres.

Pour plus d’information, visitez le site de l’Association des inspecteurs en bâtiment du Québec ou le site Inspection Préachat.org.

Le notaire

Les services d’un notaire sont indispensables lors d’une transaction immobilière. Il est le seul professionnel, avec l’avocat, à avoir le droit de rédiger un acte hypothécaire. De plus, il s’occupe de la rédaction de l’acte de vente et fait les recherches de titres pour s’assurer que la propriété achetée est libre de toute obligation.

Les notaires sont membres de la Chambre des notaires du Québec.

L’article CONSEILS POUR LES ACHETEURS est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2NvzBqP
Jacynthe Alain

POUR PROFITER DE RESSOURCES EXCLUSIVES LORS D’UN ACHAT

Lorsque vous désirez acquérir une propriété, le courtier immobilier vous épaule à chaque étape, jusqu’à la signature chez le notaire :

  • Au départ, votre courtier utilise la puissance de Centris® pour cibler les propriétés à vendre qui vous conviennent. Centris® est une base de données beaucoup plus complète que le site public centris.ca et est réservée exclusivement aux courtiers membres d’une chambre immobilière.
  • Votre courtier vous accompagne ensuite lors des visites afin d’analyser, d’un point de vue objectif, les caractéristiques des propriétés choisies.
  • Puis, il vous aide à préparer une offre d’achat et vous représente lors de la négociation, une tâche délicate où l’aide d’un professionnel aguerri est indispensable. Votre courtier immobilier est un expert en la matière!

Qu’il s’agisse du financement, de l’inspection technique de la propriété ou des aspects juridiques, votre courtier saura vous guider tout au long du processus.

Centris®, une puissante base de données

En faisant appel à un courtier pour trouver la propriété de vos rêves, vous bénéficierez de Centris®, un système réservé exclusivement aux courtiers immobiliers. Centris® est la base de données la plus complète et la plus à jour en matière de transactions immobilières. Elle comprend des renseignements non disponibles sur le site public centris.ca, soit cinq fois plus d’information. Centris® fournit à votre courtier des données comme :

  • l’année de construction d’une propriété;
  • le prix demandé;
  • le prix de vente;
  • la valeur de la propriété en fonction de critères précis;
  • l’historique de vente de la propriété, de sorte qu’un courtier peut suivre l’évolution d’une propriété sur le marché sur une période de plusieurs années.

Centris® aide votre courtier immobilier à trouver des propriétés qui correspondent exactement à vos critères en tant qu’acheteur. La recherche peut se faire par prix, par quartier ou par caractéristiques (foyer, nombre de chambres et de salles de bain, piscine, etc.). Votre courtier peut également vous transmettre des renseignements sur des propriétés récemment vendues, afin de vous aider à faire un choix éclairé.

Le courtier immobilier se sert également de Centris® pour aider ses clients qui veulent vendre leur propriété à déterminer la juste valeur de celle-ci.

Le système Centris® est donc le principal outil des courtiers immobiliers membres d’une chambre immobilière. Il favorise la collaboration entre membres concurrents au moyen de règlements, de politiques et de mécanismes régulateurs.

Dès qu’une propriété est inscrite dans le système Centris®, elle peut être vue par l’ensemble des courtiers immobiliers membres d’une chambre immobilière, soit environ 13 000 professionnels. Si cette propriété correspond aux critères d’un acheteur, son courtier peut alors prendre rendez-vous avec le courtier inscripteur pour la visiter et, le cas échéant, conclure la transaction.

Grâce au système Centris®, les courtiers membres d’une chambre immobilière sont en mesure de gérer votre transaction immobilière de main de maître.

L’article POUR PROFITER DE RESSOURCES EXCLUSIVES LORS D’UN ACHAT est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2O0CIbz
Jacynthe Alain

POUR VENDRE OU ACHETER AU JUSTE PRIX

Votre courtier immobilier peut s’occuper de tout lors de la vente de votre propriété : fixation du prix demandé, demandes de renseignements, gestion des appels et des visites, promotion de votre propriété auprès des acheteurs potentiels, négociation du contrat, etc.

Votre courtier vous aide d’abord à déterminer le juste prix dès la mise en vente de votre propriété. Vous pourrez ainsi attirer un maximum d’acheteurs potentiels, et donc augmenter sensiblement vos chances de vendre votre propriété rapidement.

Pour évaluer la juste valeur de votre propriété, votre courtier immobilier bénéficie d’un accès privilégié au système Centris®. Ce réseau est réservé exclusivement aux courtiers membres d’une chambre immobilière, et est beaucoup plus complet que le site public centris.ca.

Grâce au système Centris®, votre courtier immobilier est en mesure de procéder à une analyse de marché comparative basée sur des propriétés comparables à la vôtre qui ont récemment été vendues dans votre quartier.

L’analyse de marché comparative est un indicateur du prix que les acheteurs d’aujourd’hui sont prêts à payer pour acquérir une résidence comparable à la vôtre, dans un quartier similaire. Elle tient compte des caractéristiques de votre propriété, ainsi que des conditions du marché immobilier actuel.

Votre courtier se sert aussi de la puissance du système Centris® pour donner une visibilité exceptionnelle à votre propriété auprès de près de ses 13 000 collègues membres d’une chambre immobilière.

Pour vendre sans délai

Pour vendre sans délai, il est très important de prendre le temps de fixer un juste prix de vente dès le départ. Devant un prix trop élevé, les acheteurs potentiels risquent de se décourager, tandis que ceux qui ont les moyens d’acheter votre propriété réaliseront rapidement qu’ils peuvent obtenir un meilleur rapport qualité-prix ailleurs. En outre, une propriété en vente depuis trop longtemps tend à perdre de la valeur.

L’article POUR VENDRE OU ACHETER AU JUSTE PRIX est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2NtZQOm
Jacynthe Alain

POUR BÉNÉFICIER DE SERVICES PROFESSIONNELS

Les courtiers immobiliers sont des professionnels hautement qualifiés et très bien encadrés. Ils sont régis par un code de déontologie et des normes de pratique professionnelle.

Pour avoir le droit d’exercer leurs activités, tous les courtiers immobiliers du Québec doivent suivre une formation de base offerte par un établissement certifié. Au cours de leur carrière, les courtiers doivent aussi suivre un rigoureux programme de formation continue afin de se perfectionner et de maintenir leurs connaissances à jour.

De plus, les professionnels de l’immobilier du Québec doivent réussir un examen administré par l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) afin d’obtenir un permis d’exercice. Cet examen rigoureux et approfondi ne dure pas moins de six heures : c’est dire l’étendue des éléments qui sont évalués.

Lorsqu’ils ont réussi leur formation et cet examen, les courtiers sont reconnus aptes à :

  • recourir aux règles de droit générales et particulières dans les opérations de courtage;
  • estimer la qualité et les différents éléments de la construction d’un immeuble;
  • estimer la valeur marchande d’un immeuble;
  • distinguer les principes de base en matière de crédit hypothécaire;
  • effectuer les opérations de courtage relatives à la vente, à la location et l’échange d’un immeuble;
  • agir de façon éthique et responsable dans la pratique du courtage;
  • gérer leurs activités professionnelles dans le domaine de l’immobilier.

Une offre complète

Grâce à leurs connaissances, les courtiers immobiliers vous fournissent de judicieux conseils et vous aident à prendre en compte plusieurs aspects critiques pour réussir votre transaction d’achat ou de vente.

Ils vous recommanderont, au besoin, d’autres professionnels dont les interventions sont nécessaires à la transaction. Leur solide réseau de relations s’étend des inspecteurs en bâtiment aux notaires en passant par les institutions financières et les courtiers hypothécaires. En fait, votre courtier agit presque comme guichet unique!

Enfin, votre courtier se charge de remplir tous les formulaires légaux. Vous n’avez donc pas à craindre de commettre des erreurs coûteuses.

Un salaire bien mérité

Ainsi, faire affaire avec un courtier immobilier vous permet de réaliser l’une des plus importantes transactions de votre vie en évitant de nombreux soucis. Sans compter que vous ne payez que pour les résultats obtenus, car le courtier doit conclure une vente pour toucher sa rétribution.

En effet, la somme que le courtier reçoit dans le cadre d’une transaction immobilière est établie à la signature du contrat de courtage avec son client, mais c’est seulement lorsque la transaction est officielle, à la signature de l’acte notarié, qu’il reçoit son salaire.

Communément appelée « commission », la rétribution ne va pas directement dans les poches du courtier immobilier. Si un courtier collaborateur (qui représente l’acheteur) a participé à la vente, le courtier inscripteur (qui représente le vendeur) doit lui en remettre une partie.

Par ailleurs, à titre de travailleur autonome, le courtier inscripteur assume plusieurs dépenses avant même de recevoir sa rétribution, dont les frais de publicité, d’assurance responsabilité, de transport et de bureau.

L’article POUR BÉNÉFICIER DE SERVICES PROFESSIONNELS est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2O1FX2r
Jacynthe Alain

POUR ÊTRE MIEUX PROTÉGÉ

Faire affaire avec un courtier immobilier vous assure d’être protégé par la loi. En effet, la profession de courtier immobilier est régie par la Loi sur le courtage immobilier et encadrée par divers organismes afin que les consommateurs soient servis de façon équitable et compétente.

De plus, pour être courtier immobilier, il faut obligatoirement avoir obtenu une certification de l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ), au terme d’une formation de base et d’un examen rigoureux.

Vous avez ainsi l’assurance d’être servi par un professionnel hautement qualifié et bien encadré.

En outre, le courtier immobilier :

  • a l’obligation de vérifier toute l’information utilisée pour la promotion de la propriété à vendre. Il s’assure, entre autres, que la description est juste et que toutes les mesures sont exactes;
  • évite de se placer en situation de conflit d’intérêts;
  • doit suivre des activités de formation continue afin de mettre à jour ses connaissances dans un environnement de plus en plus complexe;
  • utilise la version la plus récente des formulaires requis.

Loi sur le courtage immobilier

La Loi sur le courtage immobilier a pour principal objectif de protéger le public. Pour ce faire, elle prévoit de nombreux mécanismes et outils ainsi que des règles relatives au contrat de courtage liant le courtier et le client qui souhaite vendre sa propriété. Ces règles sont analogues à certaines règles de la Loi sur la protection du consommateur.

Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec

Créé par la Loi sur le courtage immobilier, l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) a pour mission de protéger le public en encadrant la pratique de tous les professionnels de l’immobilier. Il s’assure que les courtiers respectent la loi et les règlements en vigueur dans le cadre de leurs activités. Il est également responsable de gérer l’examen qui mène à l’obtention d’un permis d’exercice ainsi que le programme de formation continue obligatoire . L’OACIQ offre notamment un Service d’assistance au public pour aider le consommateur à formuler une plainte ou à dénoncer une faute déontologique lorsqu’une transaction s’est mal passée.

Fonds d’indemnisation du courtage immobilier

Chaque courtier immobilier contribue au Fonds d’indemnisation du courtage immobilier. Le Fonds a le pouvoir d’indemniser le consommateur lorsqu’un problème survient dans le cadre d’une transaction immobilière, qu’il s’agisse d’une fraude, d’une opération malhonnête ou d’un détournement de fonds ou de biens.

L’assurance responsabilité professionnelle

L’assurance responsabilité professionnelle, que doivent souscrire les courtiers immobiliers, offre une protection financière supplémentaire aux consommateurs en cas de faute, d’erreur, de négligence ou d’omission. Cette assurance couvre les réclamations de nature civile et les poursuites civiles. Pour en savoir plus, consultez le site du Fonds d’assurance responsabilité professionnelle du courtage immobilier du Québec.

L’article POUR ÊTRE MIEUX PROTÉGÉ est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2Nr8i14
Jacynthe Alain

'Brady Bunch' house for sale for nearly $1.9M

  1. 'Brady Bunch' house for sale for nearly $1.9M  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/eA8V8J
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2LqhfKw

Verdict expected in case of Montreal-area police officer in dangerous-driving death

  1. Verdict expected in case of Montreal-area police officer in dangerous-driving death  News1130Full coverage


https://ift.tt/eA8V8J
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2Nu9W1M

Suspected Russian agent has ties to South Dakota businessman

  1. Suspected Russian agent has ties to South Dakota businessman  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/eA8V8J
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2NrknTO

mercredi 18 juillet 2018

Does location top style when buying real estate? Survey says…

The post Does location top style when buying real estate? Survey says… appeared first on Guide You Home.



https://ift.tt/eA8V8J
from Guide You Home https://ift.tt/2zRAyYP
Lydia McNutt

Immobilier: les hausses s'étendent aux régions

Depuis 2015, les ventes d’unifamiliales ont recommencé à croître après avoir atteint un creux en 2014. Au départ, les gains étaient surtout ...

https://ift.tt/eA8V8J
from Lesaffaires.com - Joanie Fontaine https://ift.tt/2L2aWxz
Joanie Fontaine

Lebanese restaurant caught in Montreal's underground pizza war

Lebanese restaurant caught in Montreal's underground pizza war    Montreal Gazette Full coverage https://ift.tt/2uCEmIj fro...