mercredi 7 février 2018

Attendez-vous le projet parfait pour vous lancer en immobilier?


Êtes-vous atteint du syndrome de la paranalyse? Vous savez, quand trop d'analyses paralysent. Je rencontre très souvent des investisseurs-wanna-be qui rêvent de se lancer en immobilier depuis des années. Je les revois 12 mois, 24 mois plus tard et quand je leur demande: "Pis, as-tu acheté quelque chose", ils me répondent souvent: "Je regarde ça, je n'ai pas encore trouver le bon immeuble".

Attendre de trouver le projet parfait

Dernièrement, je prenais un repas avec un collègue qui rêve de devenir entrepreneur, de démarrer une entreprise à succès. Ça fait au moins 8 ans que je l'entends me parler de son projet. En fait, il n'y a pas de projet. Il reste à l'étape de l'idée. Idée qu'il analyse, re-analyse, tourne de tout bord, tout côté. Pour souvent en arriver à la conclusion que son idée n'est pas viable, pas faisable.

J'admire les gens qui cherchent à innover, à créer de nouvelles entreprises. Mais...

Mais un moment donné, il faut cesser d'analyser et juste se lancer. Même dans un projet imparfait. Ça s'applique à l'immobilier. Je reçois pleins de courriels de lecteurs qui sont paralysés par la peur de se tromper pour leur premier achat.

Quand l'analyse paralyse. 

Plutôt que d'attendre 10 ans de trouver le plex parfait, qui rencontre tous vos critères, je préfèrerais que vous vous lanciez dans un plex "correct", au prix du marché, plutôt que de trop attendre. Le temps est votre pire ennemi. Ou plutôt votre meilleur ami. Ça dépend dans quel sens on le prend.

Acheter un 4-plex et le payer 20 000$ trop cher, au bout de 10 ans, ce n'est probablement pas si grave que ça. C'est différent pour un flip j'en conviens, où le prix d'achat est crucial pour obtenir un rendement. J'ai acheté presque toutes mes propriétés "au prix du marché". Même pas de profit à l'achat. Est-ce que je le regrette? Pas du tout.

N'attendez pas le coup de circuit

Frapper un coup de circuit, ça aide évidemment. Comme ma dernière transaction, évaluée à 500 000$, mais payé que 415 000$. Ça aide à aller plus vite, à récupérer la mise de fonds rapidement. Mais ce genre de deal, ça ne courre pas les rues.

Je ne vous dis pas d'acheter d'importe quoi à n'importe quel prix. Si vous avez la mise de fonds nécessaires en ce moment, il n'y a AUCUNE excuse pour ne pas vous lancer cette année.

Ne passez pas un mois à analyser la même fiche descriptive, faites donc une offre d'achat avec les bonnes clauses pour vous en sortir facilement. Arrêter de dire que tout est trop cher... Offrez le prix que VOUS voulez payer.

En immobilier, comme dans tout autre domaine, vous n'en saurez jamais assez. Vous n'aurez jamais assez de prendre des formations, de découvrir de nouvelles techniques. N'attendez pas d'avoir fait toutes les formations ou coachings, ou lu tous les livres, avant de vous lancer.

Qu'est-ce qui vous fait si peur ? Dites-moi?

http://ift.tt/2BK1lGB
from Jeune investisseur immobilier http://ift.tt/2BjiAxc
Steve Forget

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Un deuxième trimestre record pour les ventes résidentielles au Québec

L’Île-des-Sœurs, le 16 juillet 2018 — La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) vient de publier les plus récentes statistiq...