samedi 29 septembre 2018

Shelter: Bright colours bring tropical touch to downtown apartment

  1. Shelter: Bright colours bring tropical touch to downtown apartment  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/2zFhdYJ
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2y29eme

Karl Lohnes: Shower your bathroom with the latest looks

  1. Karl Lohnes: Shower your bathroom with the latest looks  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/2R4S28u
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2OZKd2n

Des commerces branchés dans le métro

  1. Des commerces branchés dans le métro  LaPresse.caFull coverage


https://ift.tt/2R7qsre
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2Nai7zQ

Le secret d’une vie épanouie

Le secret d’une vie épanouie Adopter un rituel matinal est une pratique « puissante », principalement pour un entrepreneur. Le livre The miracle morning du conférencier en développement personnel et motivation Hal Elrod évoque d’ailleurs la dimension de ce fameux rituel. Une pratique pour s’offrir un supplément de vie Le rituel matinal ne consiste pas forcément à se lever tôt. Il s’agit plutôt ...

L’article Le secret d’une vie épanouie est apparu en premier sur Esprit Riche.



https://ift.tt/eA8V8J
from Esprit Riche https://ift.tt/2DDAL3N
Céline

Les belles maisons ont la cote

  1. Les belles maisons ont la cote  Le Journal de MontréalFull coverage


https://ift.tt/2DDOF5V
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2Ok8Ny8

Un ex-Montréalais coupable de corruption

  1. Un ex-Montréalais coupable de corruption  Le Journal de MontréalFull coverage


https://ift.tt/2DDOEin
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2OkCoXX

Touchette, Carmel

  1. Touchette, Carmel  Le Journal de MontréalFull coverage


https://ift.tt/2xVQi8V
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2OnSYX5

vendredi 28 septembre 2018

L'immobilier au goût des millénariaux

  1. L'immobilier au goût des millénariaux  ICI.Radio-Canada.caFull coverage


https://ift.tt/2NRlaSI
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2xUsW3s

Solstice Montréal: une nouvelle tour voisine du Centre Bell

  1. Solstice Montréal: une nouvelle tour voisine du Centre Bell  CanoëFull coverage


https://ift.tt/2R8xYCk
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2OpX8Oo

Les investisseurs étrangers s'intéressent aux condos à Montréal

  1. Les investisseurs étrangers s'intéressent aux condos à Montréal  LesAffaires.comFull coverage


https://ift.tt/2DAOkB2
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2xWOnRr

Home Sweet Home

What makes a house, a home? We reached out to our RE/MAX Influencers – a panel consisting of RE/MAX Sales Associates throughout Canada – to put together some of the things that make their homes sweet. Neighbourhood, Community & Location...

The post Home Sweet Home appeared first on Guide You Home.



https://ift.tt/eA8V8J
from Guide You Home https://ift.tt/2DACnuW
McCall Capozzi

Home Sweet Home

What makes a house, a home? We reached out to our RE/MAX Influencers – a panel consisting of RE/MAX Sales Associates throughout Canada – to put together some of the things that make their homes sweet. Neighbourhood, Community & Location...

The post Home Sweet Home appeared first on Guide You Home.



from Guide You Home https://ift.tt/2DACnuW
McCall Capozzi

Des commerces branchés dans le métro

  1. Des commerces branchés dans le métro  LaPresse.caFull coverage


https://ift.tt/2R7qsre
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2DCYCR9

Cominar range ses pelles et ses marteaux

  1. Cominar range ses pelles et ses marteaux  Le Soleil - Groupe Capitales MédiasFull coverage


https://ift.tt/2OfPOon
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2Qiiomh

Les chantiers de cinq grands acteurs

  1. Les chantiers de cinq grands acteurs  LaPresse.caFull coverage


https://ift.tt/2DFspbF
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2DFHpX8

Solstice Montréal: une nouvelle tour voisine du Centre Bell

  1. Solstice Montréal: une nouvelle tour voisine du Centre Bell  CanoëFull coverage


https://ift.tt/2R8xYCk
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2OrcnXn

Trois tours à vendre au centre-ville

  1. Trois tours à vendre au centre-ville  LaPresse.caFull coverage


https://ift.tt/2OY6hL5
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2zDme3Q

LA NEWSLETTER DROIT-INC

  1. LA NEWSLETTER DROIT-INC  Droit-Inc.comFull coverage


https://ift.tt/2y1i6ZI
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2OiZLBm

Immobilier commercial - Des commerces branchés dans le métro

  1. Immobilier commercial - Des commerces branchés dans le métro  LaPresse.caFull coverage


https://ift.tt/2R7qsre
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2QhSK10

Immobilier commercial - Les chantiers de cinq grands acteurs

  1. Immobilier commercial - Les chantiers de cinq grands acteurs  LaPresse.caFull coverage


https://ift.tt/2DFspbF
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2OhsPcw

Immobilier commercial - Des commerces branchés dans le métro

  1. Immobilier commercial - Des commerces branchés dans le métro  LaPresse.caFull coverage


https://ift.tt/2R7qsre
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2IoIVvp

Canada's housing affordability has reached the worst level in 28 years: RBC

  1. Canada's housing affordability has reached the worst level in 28 years: RBC  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/2JeTi4D
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2xHWmTa

Comment faire pour acheter un premier condo dans Montréal pour ...

  1. Comment faire pour acheter un premier condo dans Montréal pour ...  TPLmoms (Blog)Full coverage


https://ift.tt/2xNnTm4
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2OYwXuT

A year later, Jesse Galganov's mom seeks answers: 'I have to keep going'

  1. A year later, Jesse Galganov's mom seeks answers: 'I have to keep going'  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/2P3Myt6
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2zBYFZf

Solstice Montréal: une nouvelle tour voisine du Centre Bell

  1. Solstice Montréal: une nouvelle tour voisine du Centre Bell  CanoëFull coverage


https://ift.tt/2R8xYCk
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2N2zcM9

Five ridings to unlock Quebec's political puzzle

  1. Five ridings to unlock Quebec's political puzzle  CBC.caFull coverage


https://ift.tt/2R4ni7H
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2DCMM9n

Les investisseurs étrangers s'intéressent aux condos à Montréal

  1. Les investisseurs étrangers s'intéressent aux condos à Montréal  LesAffaires.comFull coverage


https://ift.tt/2DAOkB2
from Immobilier Montréal - Google News https://ift.tt/2OhOOQw

Devmont launches phase three of Westbury Montreal

  1. Devmont launches phase three of Westbury Montreal  Journal of CommerceFull coverage


https://ift.tt/2R60RyQ
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2xVz5fU

Five ridings to unlock Quebec's political puzzles

  1. Five ridings to unlock Quebec's political puzzles  CBC.caFull coverage


https://ift.tt/2R4ni7H
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2QgxVTD

Shopify announces $500 million presence in Toronto real estate development

  1. Shopify announces $500 million presence in Toronto real estate development  Financial PostFull coverage


https://ift.tt/2Qaaj34
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2NIYXpX

jeudi 27 septembre 2018

Montreal real estate: Housing advocates rally for right to housing

  1. Montreal real estate: Housing advocates rally for right to housing  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/2NPhLEd
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2ORGILC

Accès à la propriété : la FCIQ demande aux partis politiques qui ne l’ont pas encore fait de présenter leurs engagements

 L’Île-des-Sœurs, le 27 septembre 2018 – Depuis de nombreuses années, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) appuie les démarches de l’Association canadienne de l’immeuble auprès du gouvernement fédéral afin que le Régime d’accession à la propriété (RAP) soit bonifié. La FCIQ propose entre autres d’augmenter le montant du retrait maximal et de permettre le recours au RAP de façon intergénérationnelle.

La FCIQ accueille donc favorablement l’engagement pris par le Parti libéral du Québec de négocier avec le gouvernement fédéral en vue de doubler le montant maximal de retrait du REER autorisé par le RAP, qui passerait ainsi de 25 000 $ à 50 000 $.

« Considérant qu’un demi-million de Québécois ont eu recours au RAP depuis sa création, en 1992, et que ce régime était moins populaire ces dernières années, son amélioration constitue une bonne nouvelle. Le rehaussement du montant maximal reflétera également davantage la progression des prix sur le marché immobilier au cours des dernières années », a souligné Patrick Juanéda, président de la FCIQ.

Pour faciliter l’accès à la propriété des premiers acheteurs, la FCIQ soutient que les parents doivent pouvoir retirer des sommes accumulées dans leur REER et les transférer à leurs enfants afin que ces derniers fassent l’acquisition d’une première propriété. L’engagement du PLQ de permettre le recours au RAP de façon intergénérationnelle pourrait contribuer à augmenter le taux de propriétaires québécois, qui accuse toujours un retard par rapport à la moyenne canadienne. Celui-ci s’établissait à 61 % en 2016 comparativement à 68 % pour le reste du Canada.

« Il s’agit d’un pas dans la bonne direction. La prochaine étape consistera selon nous à aider les propriétaires à traverser les grands changements de la vie. Le gouvernement fédéral devrait permettre aux personnes ayant déjà profité du RAP d’y recourir de nouveau, à certaines conditions, advenant la perte d’un conjoint, une séparation, un déménagement occasionné par le travail ou la décision d’héberger un membre âgé de la famille », a ajouté M. Juanéda.

« J’encourage les autres formations politiques qui ne se sont pas encore prononcées à ce sujet, à nous faire part des mesures qu’elles entendent mettre en place pour faciliter l’accès à la propriété au Québec. Les jeunes familles semblent être au centre de cette campagne électorale, mais cet aspect a été quasiment absent des discussions », a conclu M. Juanéda.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 11 chambres immobilières de la province, de même que près de 13 000 courtiers immobiliers membres. Sa mission est de soutenir les chambres immobilières du Québec afin de défendre, de protéger et de promouvoir les intérêts des courtiers immobiliers en offrant des services en matière de pratiques professionnelles, d’affaires publiques et d’analyse de marché. La FCIQ est guidée par une approche axée sur la collaboration et le partage des ressources.

– 30 –

Renseignements :

Jacynthe Alain
Directrice adjointe, Communications et relations publiques
Fédération des chambres immobilières du Québec
514 647-8249
jacynthe.alain@fciq.ca

L’article Accès à la propriété : la FCIQ demande aux partis politiques qui ne l’ont pas encore fait de présenter leurs engagements est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2Q7wy9C
Cornelia Ionescu

mercredi 26 septembre 2018

1868 minicottage in Montreal suburb sells fast

  1. 1868 minicottage in Montreal suburb sells fast  The Globe and MailFull coverage


https://ift.tt/2DzS4m3
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2xFvfrJ

1868 minicottage in Montreal suburb sells fast

  1. 1868 minicottage in Montreal suburb sells fast  The Globe and MailFull coverage


https://ift.tt/2N6eTxa
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2R0kFnc

Reverse Mortgage Debt On Canadian Real Estate Rises Over 45%

  1. Reverse Mortgage Debt On Canadian Real Estate Rises Over 45%  Better DwellingFull coverage


https://ift.tt/2xRpbvz
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2xFZqzg

Buyers retreat from Metro Vancouver housing market over new taxes

  1. Buyers retreat from Metro Vancouver housing market over new taxes  Vancouver SunFull coverage


https://ift.tt/2DwNKnH
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2QTaKjv

Toronto Luxury Real Estate Sales Rebound as Vancouver Market Decelerates in Fall 2018

  1. Toronto Luxury Real Estate Sales Rebound as Vancouver Market Decelerates in Fall 2018  GlobeNewswire (press release)Full coverage


https://ift.tt/2BqN3tm
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2xDB7lh

mardi 25 septembre 2018

Appeals judge blocks prison date for New York politician

  1. Appeals judge blocks prison date for New York politician  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/2Ig5bYk
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2zttteM

'Southern Charm' reality star Ravenel charged in sex assault

  1. 'Southern Charm' reality star Ravenel charged in sex assault  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/2xFD3K7
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2DuFswx

University of Montreal expansion changing the face of surrounding neighbourhoods

  1. University of Montreal expansion changing the face of surrounding neighbourhoods  The Globe and MailFull coverage


https://ift.tt/2N4pIQm
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2NB18Mh

Quebec election: Manon Massé promises new social housing after meeting with Valérie Plante

  1. Quebec election: Manon Massé promises new social housing after meeting with Valérie Plante  Montreal GazetteFull coverage


https://ift.tt/2Q8AQxN
from real estate montreal - Google News https://ift.tt/2xQsNhm

Marché immobilier résidentiel : nouveaux records de ventes et de prix à Val-d’Or et à Rouyn-Noranda en 2016

Rouyn-Noranda, le 17 janvier 2017 – La Chambre immobilière de l’Abitibi-Témiscamingue vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel des agglomérations de Val-d’Or et de RouynNoranda, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 435 ventes résidentielles ont été réalisées dans l’agglomération de Val-d’Or en 2016, ce qui représente une augmentation de 8 % par rapport à 2015. Dans l’agglomération de Rouyn-Noranda, 386 ventes ont été recensées, soit une hausse de 15 %. Dans les deux cas, il s’agit d’un record d’activité sur le marché de la revente.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles des agglomérations de Val-d’Or et de RouynNoranda.

En ce qui a trait aux prix, l’agglomération de Val-d’Or a enregistré une hausse impressionnante de 14 % du prix médian des maisons unifamiliales. « La moitié des unifamiliales à Val-d’Or se sont vendues à plus de 217 500 $ en 2016, ce qui représente un sommet », souligne Christian Matte, coordonnateur de la Chambre immobilière de l’Abitibi-Témiscamingue. La hausse du prix médian des unifamiliales a été plus modérée dans l’agglomération de Rouyn-Noranda. La moitié des unifamiliales se sont vendues à un prix supérieur à 210 000 $, soit une croissance de 3 %. « Pour Rouyn-Noranda aussi, il s’agit d’un nouveau record de prix », ajoute M. Matte.

Du côté de l’offre, l’agglomération de Val-d’Or a connu une diminution de 3 % des inscriptions en vigueur en 2016. Il s’agit d’une première baisse à ce chapitre en cinq ans. L’agglomération de Rouyn-Noranda a quant à elle vu son nombre d’inscriptions en vigueur croître pour une quatrième année consécutive, à hauteur de 10 %.

Les conditions du marché des deux principales agglomérations de l’Abitibi-Témiscamingue sont demeurées équilibrées au cours des 12 derniers mois. Le délai de vente moyen, toutes catégories de propriétés confondues, a néanmoins augmenté à 128 jours à Val-d’Or, tandis qu’il a légèrement fléchi à 104 jours à Rouyn-Noranda.

Finalement, mentionnons que le quatrième trimestre s’est terminé sur une excellente note pour l’agglomération de Rouyn-Noranda, où les ventes ont bondi de 25 % par rapport à la même période en 2015. Dans le cas de l’agglomération de Val-d’Or toutefois, un repli des ventes de 10 % a été observé au cours des trois derniers mois de 2016.

Augmentation des ventes résidentielles et modeste progression des prix au Québec en 2016

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 78 231 ventes ont été réalisées au cours de l’année 2016, soit une hausse de 6 % par rapport à 2015.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la province de Québec.

Voici les principaux faits saillants de 2016 : Ventes

  • Par catégories de propriétés, les ventes de maisons unifamiliales ont progressé de 5 %, alors que celles de copropriétés et de plex ont crû de 6 % et de 7 %, respectivement.
  • Des croissances d’activité ont été observées dans cinq des six régions métropolitaines de recensement (RMR) de la province, soit celles de Gatineau (+12 %), de Sherbrooke (+9 %), de Montréal (+5 %), de TroisRivières (+3 %) et de Québec (+2 %). La RMR de Saguenay a plutôt affiché un recul de 2 % à ce chapitre.
  • Parmi les plus petits centres urbains, Rouyn-Noranda (+15 %), Victoriaville (+13 %), Rimouski (+13 %), Saint-Jean-sur-Richelieu (+12 %), Joliette (+11 %), Salaberry-de-Valleyfield (+11 %) et Sainte-Agathedes-Monts (+10 %) ont connu les hausses de ventes les plus importantes.
  • On note par ailleurs un intérêt grandissant pour les propriétés haut de gamme, les ventes s’étant accrues de 19 % dans la gamme de prix de 500 000 $ et plus.

Prix

  • Pour une quatrième année, les hausses de prix se sont avérées modestes. À l’échelle de la province, le prix médian des maisons unifamiliales a progressé de 2 % par rapport à 2015 pour atteindre 234 500 $.
  • Sur le plan géographique, la RMR de Montréal a enregistré une croissance de 2 % du prix médian des unifamiliales, alors qu’une hausse de 1 % à ce chapitre a été observée du côté de Gatineau et de Québec.
  • Les RMR de Saguenay, de Sherbrooke et de Trois-Rivières ont quant à elles vu leur prix médian des unifamiliales demeurer stable par rapport à 2015.
  • Ailleurs au Québec, les agglomérations de Val-d’Or (+14 %) et de Sainte-Adèle (+12 %) ont enregistré les croissances les plus marquées du prix médian des maisons unifamiliales depuis un an.

De janvier à décembre 2016, on comptait en moyenne, 77 733 inscriptions en vigueur sur le système Centris® des courtiers immobiliers, ce qui représente une baisse de 5 % par rapport à 2015. « Il s’agit d’une première diminution en six ans de l’offre de propriétés résidentielles à vendre », souligne Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ. « Cela a eu pour effet de resserrer les conditions du marché dans plusieurs secteurs de la province », ajoute-t-il.

Finalement, les délais de vente à l’échelle de la province sont demeurés relativement stables comparativement à un an plus tôt : il fallait compter en moyenne 119 jours (1 jour de plus qu’en 2015) pour vendre une unifamiliale, et 135 jours (inchangé) pour une copropriété.

Une bonne fin d’année 2016

  • L’année 2016 s’est terminée sur une bonne note, alors que 16 623 transactions ont été conclues au quatrième trimestre sur le marché immobilier résidentiel québécois, soit 6 % de plus qu’à la même période en 2015.
  • Les RMR de Saguenay et de Sherbrooke se sont particulièrement démarquées en fin d’année, avec des hausses de ventes résidentielles à hauteur de 11 % chacune.

À propos de la Chambre immobilière de l’Abitibi-Témiscamingue

La Chambre immobilière de l’Abitibi-Témiscamingue regroupe une soixantaine de courtiers immobiliers couvrant un territoire de plus de 150 000 km2. La Chambre s’est donné comme mission de promouvoir le courtier comme intermédiaire indispensable à toute transaction immobilière, et ce, depuis près de 30 ans. Elle veille également à ce que ses membres se conforment à un code d’éthique et aux nombreux règlements, en plus d’améliorer leurs compétences par la tenue de diverses formations dans le but d’offrir en tout temps un service professionnel aux consommateurs. La liste complète des membres et des propriétés est disponible à l’adresse www.ciat.qc.ca.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières de la province, de même que près de 13 000 courtiers immobiliers membres. Sa mission est de soutenir les chambres immobilières du Québec dans le but de défendre, protéger et promouvoir les intérêts des courtiers immobiliers en offrant des services en matière de pratiques professionnelles, d’affaires publiques et d’analyse de marché. La FCIQ est guidée par une approche axée sur la collaboration et le partage des ressources.

À propos de Centris®

Centris.ca est le site Web de l’industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs, où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec – plus de 90 000 – sont réunies à la même adresse. Centris® est une division de la Chambre immobilière du Grand Montréal qui offre exclusivement aux 12 chambres immobilières québécoises et à leurs 13 000 courtiers immobiliers des ressources technologiques.

 

-30-

 

Pour des statistiques plus détaillées sur chacune des régions de la province, consultez le Baromètre FCIQ.

 

Renseignements : 

Christian Matte,

Coordonnateur

Chambre immobilière de l’Abitibi-Témiscamingue

Téléphone : 819 762-1777

Courriel : info@ciat.qc.ca

L’article Marché immobilier résidentiel : nouveaux records de ventes et de prix à Val-d’Or et à Rouyn-Noranda en 2016 est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2xEnNNF
patrix

Embellie du marché immobilier résidentiel dans la région de Montréal en 2016

L’Île-des-Sœurs, le 17 janvier 2017 – La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 39 926 ventes résidentielles ont été réalisées au cours de 2016, soit une hausse de 5 % par rapport à 2015. Il s’agit d’une deuxième augmentation annuelle consécutive et du meilleur résultat depuis 2012 en ce qui a trait au nombre de transactions conclues.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la région métropolitaine de Montréal.

Voici les principaux faits saillants de 2016.

Ventes

  • Toutes les catégories de propriétés ont connu une hausse des ventes l’an dernier. Les copropriétés et les plex de 2 à 5 logements ont enregistré les plus fortes augmentations, soit de 8 % et de 7 % respectivement, tandis que l’unifamiliale a affiché un gain de 4 % à ce chapitre.
  • Tous les secteurs géographiques ont vu leurs ventes croître, avec des hausses de 8 % dans Vaudreuil-

Soulanges, de 7 % sur la Rive-Sud, de 6 % sur l’île de Montréal, de 4 % sur la Rive-Nord et de 2 % à Laval.

  • Le haut de gamme a connu une très bonne année, alors que les ventes de propriétés à plus de 500 000 $ ont augmenté de 20 % en 2016.

Prix

  • Les hausses de prix se sont avérées relativement modestes, alors que la hausse du prix médian des unifamiliales n’a pas dépassé la barre des 3 % pour une cinquième année de suite.
  • Les prix médians des unifamiliales, des copropriétés et des plex, à l’échelle de la RMR, se sont établis respectivement à 295 000 $ (+2 %), 240 000 $ (+1 %) et 460 000 $ (+3 %).
  • De manière générale, les prix ont progressé de manière plus soutenue sur l’île de Montréal. Le prix médian des unifamiliales y a crû de 5 % pour s’établir à 415 000 $, tandis que le prix médian des copropriétés y a gagné 3 %, à 285 000 $.

Inscriptions en vigueur  L’année 2016 marque un revirement de tendance important du côté de l’offre, puisque le nombre d’inscriptions en vigueur (30 740) a enregistré une première diminution après cinq années de hausses ininterrompues.

  • La baisse à ce chapitre, qui atteint 10 %, a notamment été alimentée par un repli de 13 % des inscriptions de maisons unifamiliales.

« En raison de l’augmentation des ventes et de la baisse des inscriptions, les conditions du marché se sont resserrées en 2016, et ce, pour toutes les catégories de propriétés », fait remarquer Daniel Dagenais, président du conseil d’administration de la Chambre immobilière du Grand Montréal et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour cette région. « Seul le segment de la copropriété est encore légèrement à l’avantage des acheteurs, mais le surplus d’offre s’est passablement résorbé au cours des derniers mois, de sorte qu’on s’approche de plus en plus d’un marché équilibré », ajoute M. Dagenais.

Soulignons finalement que l’année s’est terminée sur une bonne note, le nombre de ventes (8 550) ayant augmenté de 7 % au quatrième trimestre.

Augmentation des ventes résidentielles et modeste progression des prix au Québec en 2016

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 78 231 ventes ont été réalisées au cours de l’année 2016, soit une hausse de 6 % par rapport à 2015.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la province de Québec.

Voici les principaux faits saillants de 2016 :

Ventes

  • Par catégories de propriétés, les ventes de maisons unifamiliales ont progressé de 5 %, alors que celles de copropriétés et de plex ont crû de 6 % et de 7 %, respectivement.
  • Des croissances d’activité ont été observées dans cinq des six régions métropolitaines de recensement (RMR) de la province, soit celles de Gatineau (+12 %), de Sherbrooke (+9 %), de Montréal (+5 %), de TroisRivières (+3 %) et de Québec (+2 %). La RMR de Saguenay a plutôt affiché un recul de 2 % à ce chapitre.
  • Parmi les plus petits centres urbains, Rouyn-Noranda (+15 %), Victoriaville (+13 %), Rimouski (+13 %), Saint-Jean-sur-Richelieu (+12 %), Joliette (+11 %), Salaberry-de-Valleyfield (+11 %) et Sainte-Agathe-desMonts (+10 %) ont connu les hausses de ventes les plus importantes.
  • On note par ailleurs un intérêt grandissant pour les propriétés haut de gamme, les ventes s’étant accrues de 19 % dans la gamme de prix de 500 000 $ et plus.

Prix

  • Pour une quatrième année, les hausses de prix se sont avérées modestes. À l’échelle de la province, le prix médian des maisons unifamiliales a progressé de 2 % par rapport à 2015 pour atteindre 234 500 $.
  • Sur le plan géographique, la RMR de Montréal a enregistré une croissance de 2 % du prix médian des unifamiliales, alors qu’une hausse de 1 % à ce chapitre a été observée du côté de Gatineau et de Québec.
  • Les RMR de Saguenay, de Sherbrooke et de Trois-Rivières ont quant à elles vu leur prix médian des unifamiliales demeurer stable par rapport à 2015.
  • Ailleurs au Québec, les agglomérations de Val-d’Or (+14 %) et de Sainte-Adèle (+12 %) ont enregistré les croissances les plus marquées du prix médian des maisons unifamiliales depuis un an.

De janvier à décembre 2016, on comptait en moyenne, 77 733 inscriptions en vigueur sur le système Centris® des courtiers immobiliers, ce qui représente une baisse de 5 % par rapport à 2015. « Il s’agit d’une première diminution en six ans de l’offre de propriétés résidentielles à vendre », souligne Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ. « Cela a eu pour effet de resserrer les conditions du marché dans plusieurs secteurs de la province », ajoute-t-il.

Finalement, les délais de vente à l’échelle de la province sont demeurés relativement stables comparativement à un an plus tôt : il fallait compter en moyenne 119 jours (1 jour de plus qu’en 2015) pour vendre une unifamiliale, et 135 jours (inchangé) pour une copropriété.

 

Une bonne fin d’année 2016

  • L’année 2016 s’est terminée sur une bonne note, alors que 16 623 transactions ont été conclues au quatrième trimestre sur le marché immobilier résidentiel québécois, soit 6 % de plus qu’à la même période en 2015.
  • Les RMR de Saguenay et de Sherbrooke se sont particulièrement démarquées en fin d’année, avec des hausses de ventes résidentielles à hauteur de 11 % chacune.

À propos de la Chambre immobilière du Grand Montréal

La Chambre immobilière du Grand Montréal est une association à but non lucratif qui compte près de 9 300 membres, courtiers immobiliers. Sa mission est de promouvoir et de protéger activement les intérêts professionnels de ses membres afin qu’ils puissent accomplir avec succès leurs objectifs d’affaires.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières de la province, de même que près de 13 000 courtiers immobiliers membres. Sa mission est de soutenir les chambres immobilières du Québec dans le but de défendre, protéger et promouvoir les intérêts des courtiers immobiliers en offrant des services en matière de pratiques professionnelles, d’affaires publiques et d’analyse de marché. La FCIQ est guidée par une approche axée sur la collaboration et le partage des ressources.

À propos de Centris.ca

Centris.ca est le site Web de l’industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec sont réunies à la même adresse. Visitez Centris.ca pour obtenir plus d’information et de statistiques trimestrielles pour l’ensemble de la province de Québec.

 

-30-

 

Pour des statistiques plus détaillées sur la région de Montréal, consultez le Baromètre FCIQ.

 

Renseignements :

Manon Stébenne

Directrice des communications et des relations publiques

Chambre immobilière du Grand Montréal

Tél. : 514 762-2440, poste 157

manon.stebenne@cigm.qc.ca

 

Renseignements :

Nathalie Rochette

Directrice adjointe, Communications et relations publiques

Chambre immobilière du Grand Montréal

Tél. : 514 762-2440, poste 238 nathalie.rochette@cigm.qc.ca

L’article Embellie du marché immobilier résidentiel dans la région de Montréal en 2016 est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2Dt3tUX
patrix

Regain de vigueur sur le marché résidentiel des Laurentides en 2016

Piedmont, le 17 janvier 2017 — La Chambre immobilière des Laurentides vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel des quatre principales agglomérations de la région des Laurentides, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, chacune des quatre agglomérations des Laurentides a enregistré une hausse des ventes résidentielles. L’agglomération de SainteAgathe a connu une augmentation de 10 %, alors que Sainte-Adèle, Saint-Sauveur et Mont-Tremblant ont affiché des croissances respectives de 7 %, de 7 % et de 5 % à ce chapitre.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles des agglomérations des Laurentides.

Les 287 transactions conclues dans l’agglomération de Sainte-Agathe représentent un sommet d’activité depuis 2005. Le prix médian des maisons unifamiliales y a progressé de 8 %, pour s’établir à 204 500 $. Il s’agit par ailleurs d’un sommet en plus de 15 ans à ce chapitre et de la toute première fois que le prix médian des unifamiliales franchit la barre des 200 000 $ dans l’agglomération de Sainte-Agathe. Qui plus est, l’offre de propriétés résidentielles à vendre sur le système Centris® a fléchi de 7 % par rapport à 2015.

Dans l’agglomération de Sainte-Adèle, 472 transactions ont été conclues en 2016, ce qui représente un bond de

7 % comparativement à l’année précédente. Une hausse vigoureuse du prix médian des unifamiliales a également été observée, la moitié des maisons ayant été négociées à plus de 207 500 $ (+12 %). Le nombre d’inscriptions en vigueur a finalement reculé de 7 %, après 13 années ininterrompues de hausses.

Dans l’agglomération de Saint-Sauveur, les ventes résidentielles ont progressé de 7 %, alors que 783 propriétés ont changé de mains de janvier à décembre 2016. Le prix médian des unifamiliales a pour sa part crû de 3 % par rapport à 2015, pour s’établir à 244 000 $. En ce qui a trait à l’offre, le nombre d’inscriptions en vigueur sur le système Centris® a reculé de 12 %.

Dans l’agglomération de Mont-Tremblant, 407 ventes ont été réalisées par l’entremise d’un courtier immobilier, soit une croissance de 5 % par rapport à l’année précédente. Une baisse de 12 % du prix médian des unifamiliales a toutefois été enregistrée (215 000 $), tandis qu’une hausse de 11 % a été observée pour la copropriété (210 000 $). Finalement, le nombre de propriétés résidentielles à vendre a diminué (-1 %) pour une quatrième année consécutive.

« L’activité vigoureuse combinée au recul des inscriptions en vigueur a eu pour effet de resserrer les conditions du marché résidentiel des quatre principales agglomérations des Laurentides », souligne Josée Courville, directrice générale de la Chambre immobilière des Laurentides et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour cette région. « Cela n’a toutefois pas été suffisant pour rééquilibrer le marché qui confère un net avantage aux acheteurs », ajoute-t-elle.

Augmentation des ventes résidentielles et modeste progression des prix au Québec en 2016

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 78 231 ventes ont été réalisées au cours de l’année 2016, soit une hausse de 6 % par rapport à 2015.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la province de Québec.

 

 

 

 

Voici les principaux faits saillants de 2016 :

Ventes

  • Par catégories de propriétés, les ventes de maisons unifamiliales ont progressé de 5 %, alors que celles de copropriétés et de plex ont crû de 6 % et de 7 %, respectivement.
  • Des croissances d’activité ont été observées dans cinq des six régions métropolitaines de recensement (RMR) de la province, soit celles de Gatineau (+12 %), de Sherbrooke (+9 %), de Montréal (+5 %), de Trois

Rivières (+3 %) et de Québec (+2 %). La RMR de Saguenay a plutôt affiché un recul de 2 % à ce chapitre.

  • Parmi les plus petits centres urbains, Rouyn-Noranda (+15 %), Victoriaville (+13 %), Rimouski (+13 %), Saint-Jean-sur-Richelieu (+12 %), Joliette (+11 %), Salaberry-de-Valleyfield (+11 %) et Sainte-Agathe-desMonts (+10 %) ont connu les hausses de ventes les plus importantes.
  • On note par ailleurs un intérêt grandissant pour les propriétés haut de gamme, les ventes s’étant accrues de 19 % dans la gamme de prix de 500 000 $ et plus.

Prix

  • Pour une quatrième année, les hausses de prix se sont avérées modestes. À l’échelle de la province, le prix médian des maisons unifamiliales a progressé de 2 % par rapport à 2015 pour atteindre 234 500 $.
  • Sur le plan géographique, la RMR de Montréal a enregistré une croissance de 2 % du prix médian des unifamiliales, alors qu’une hausse de 1 % à ce chapitre a été observée du côté de Gatineau et de Québec.
  • Les RMR de Saguenay, de Sherbrooke et de Trois-Rivières ont quant à elles vu leur prix médian des unifamiliales demeurer stable par rapport à 2015.
  • Ailleurs au Québec, les agglomérations de Val-d’Or (+14 %) et de Sainte-Adèle (+12 %) ont enregistré les croissances les plus marquées du prix médian des maisons unifamiliales depuis un an.

De janvier à décembre 2016, on comptait en moyenne, 77 733 inscriptions en vigueur sur le système Centris® des courtiers immobiliers, ce qui représente une baisse de 5 % par rapport à 2015. « Il s’agit d’une première diminution en six ans de l’offre de propriétés résidentielles à vendre », souligne Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ. « Cela a eu pour effet de resserrer les conditions du marché dans plusieurs secteurs de la province », ajoute-t-il.

Finalement, les délais de vente à l’échelle de la province sont demeurés relativement stables comparativement à un an plus tôt : il fallait compter en moyenne 119 jours (1 jour de plus qu’en 2015) pour vendre une unifamiliale, et 135 jours (inchangé) pour une copropriété.

Une bonne fin d’année 2016

  • L’année 2016 s’est terminée sur une bonne note, alors que 16 623 transactions ont été conclues au quatrième trimestre sur le marché immobilier résidentiel québécois, soit 6 % de plus qu’à la même période en 2015.
  • Les RMR de Saguenay et de Sherbrooke se sont particulièrement démarquées en fin d’année, avec des hausses de ventes résidentielles à hauteur de 11 % chacune.

 

 

À propos de la Chambre immobilière des Laurentides

La Chambre immobilière des Laurentides regroupe quelque 600 courtiers immobiliers et poursuit sa mission de promouvoir, représenter et développer les intérêts professionnels, économiques et sociaux de ses membres, et ce, depuis maintenant 30 ans. La Chambre immobilière des Laurentides veille également à ce que ses membres se conforment à un code d’éthique et aux nombreux règlements, en plus d’améliorer leurs compétences par la tenue de diverses formations dans le but d’offrir en tout temps un service professionnel aux consommateurs.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières de la province, de même que près de 13 000 courtiers immobiliers membres. Sa mission est de soutenir les chambres immobilières du Québec dans le but de défendre, protéger et promouvoir les intérêts des courtiers immobiliers en offrant des services en matière de pratiques professionnelles, d’affaires publiques et d’analyse de marché. La FCIQ est guidée par une approche axée sur la collaboration et le partage des ressources.

À propos de Centris® 

Centris.ca est le site Web de l’industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs, où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec – plus de 90 000 – sont réunies à la même adresse. Centris® est une division de la Chambre immobilière du Grand Montréal qui offre exclusivement aux 12 chambres immobilières québécoises et à leurs 13 000 courtiers immobiliers des ressources technologiques.

 

-30-

 

Pour plus d’information sur les statistiques Centris® de chacune des régions de la province, ne manquez pas la sortie du Baromètre FCIQ.

 

Renseignements :

Josée Courville

Chambre immobilière des Laurentides Téléphone : 450-240-0006 josee.courville@cilaurentides.ca

L’article Regain de vigueur sur le marché résidentiel des Laurentides en 2016 est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2xDmEpv
patrix

Quatrième baisse annuelle consécutive des ventes sur le marché immobilier résidentiel saguenéen

Saguenay, le 17 janvier 2017 – La Chambre immobilière du Saguenay–Lac-Saint-Jean (CISL) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Saguenay, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 1 092 ventes résidentielles ont été conclues au cours de l’année 2016, ce qui représente une diminution de 2 % par rapport à 2015.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la RMR de Saguenay.

Voici les principaux faits saillants de l’année 2016 :

Ventes

  • Malgré un bond des ventes de 11 % au quatrième trimestre, pour l’ensemble de 2016, le marché immobilier résidentiel saguenéen affiche un recul de 2 % du nombre de transactions (1 092 ventes) par rapport à 2015, ce qui représente une quatrième baisse annuelle consécutive.
  • Le segment de la maison unifamiliale a connu une hausse modérée des ventes de 1 %, celui du plex a affiché une baisse de l’ordre de 3 %, tandis que la copropriété a connu un repli important (-29 %).
  • Sur le plan géographique, les secteurs de la périphérie de Saguenay (+16 %), de Chicoutimi-Nord/Canton-

Tremblay (+5 %) et de Chicoutimi (+3 %) ont tout de même vu leurs ventes progresser en 2016. À l’inverse, les secteurs de Jonquière (-10 %) et de La Baie (-10 %) ont connu une diminution du nombre de transactions.

Prix

  • Le prix médian des unifamiliales (170 000 $) est resté stable en 2016, tandis qu’il a augmenté de 1 % pour les copropriétés et les plex, pour s’établir à 152 000 $ et 174 500 $ respectivement.
  • Le prix médian des unifamiliales a néanmoins connu un recul dans plusieurs secteurs géographiques, notamment à Chicoutimi (-4 %) et à Jonquière (-2 %).

« Après deux années de baisses, le prix médian des maisons unifamiliales dans la région de Saguenay s’est stabilisé en 2016 », explique Carlos Cordeiro, directeur général de la Chambre immobilière du Saguenay–LacSaint-Jean et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour cette région. « Les conditions du marché avantageaient néanmoins les acheteurs », ajoute M. Cordeiro.

Inscriptions

 Après avoir crû pendant les cinq dernières années, l’offre de propriétés à vendre a plutôt diminué de 1 % en 2016, avec en moyenne 1 503 inscriptions en vigueur au système Centris® des courtiers immobiliers.

Augmentation des ventes résidentielles et modeste progression des prix au Québec en 2016

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 78 231 ventes ont été réalisées au cours de l’année 2016, soit une hausse de 6 % par rapport à 2015.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la province de Québec.

 

Voici les principaux faits saillants de 2016 :

Ventes

  • Par catégories de propriétés, les ventes de maisons unifamiliales ont progressé de 5 %, alors que celles de copropriétés et de plex ont crû de 6 % et de 7 %, respectivement.
  • Des croissances d’activité ont été observées dans cinq des six régions métropolitaines de recensement (RMR) de la province, soit celles de Gatineau (+12 %), de Sherbrooke (+9 %), de Montréal (+5 %), de TroisRivières (+3 %) et de Québec (+2 %). La RMR de Saguenay a plutôt affiché un recul de 2 % à ce chapitre.
  • Parmi les plus petits centres urbains, Rouyn-Noranda (+15 %), Victoriaville (+13 %), Rimouski (+13 %), Saint-Jean-sur-Richelieu (+12 %), Joliette (+11 %), Salaberry-de-Valleyfield (+11 %) et Sainte-Agathe-desMonts (+10 %) ont connu les hausses de ventes les plus importantes.
  • On note par ailleurs un intérêt grandissant pour les propriétés haut de gamme, les ventes s’étant accrues de 19 % dans la gamme de prix de 500 000 $ et plus.

Prix  Pour une quatrième année, les hausses de prix se sont avérées modestes. À l’échelle de la province, le prix médian des maisons unifamiliales a progressé de 2 % par rapport à 2015 pour atteindre 234 500 $.

  • Sur le plan géographique, la RMR de Montréal a enregistré une croissance de 2 % du prix médian des unifamiliales, alors qu’une hausse de 1 % à ce chapitre a été observée du côté de Gatineau et de Québec.
  • Les RMR de Saguenay, de Sherbrooke et de Trois-Rivières ont quant à elles vu leur prix médian des unifamiliales demeurer stable par rapport à 2015.
  • Ailleurs au Québec, les agglomérations de Val-d’Or (+14 %) et de Sainte-Adèle (+12 %) ont enregistré les croissances les plus marquées du prix médian des maisons unifamiliales depuis un an.

De janvier à décembre 2016, on comptait en moyenne, 77 733 inscriptions en vigueur sur le système Centris® des courtiers immobiliers, ce qui représente une baisse de 5 % par rapport à 2015. « Il s’agit d’une première diminution en six ans de l’offre de propriétés résidentielles à vendre », souligne Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ. « Cela a eu pour effet de resserrer les conditions du marché dans plusieurs secteurs de la province », ajoute-t-il. Finalement, les délais de vente à l’échelle de la province sont demeurés relativement stables comparativement à un an plus tôt : il fallait compter en moyenne 119 jours (1 jour de plus qu’en 2015) pour vendre une unifamiliale, et 135 jours (inchangé) pour une copropriété.

Une bonne fin d’année 2016

  • L’année 2016 s’est terminée sur une bonne note, alors que 16 623 transactions ont été conclues au quatrième trimestre sur le marché immobilier résidentiel québécois, soit 6 % de plus qu’à la même période en 2015.
  • Les RMR de Saguenay et de Sherbrooke se sont particulièrement démarquées en fin d’année, avec des hausses de ventes résidentielles à hauteur de 11 % chacune.

 

 

 

 

À propos de la Chambre immobilière du Saguenay–Lac-Saint-Jean

La Chambre immobilière du Saguenay–Lac-Saint-Jean regroupe 160 courtiers immobiliers et poursuit sa mission de promouvoir le courtier comme intermédiaire indispensable à toute transaction immobilière, et ce, depuis plus de 60 ans. Elle veille également à ce que ses membres se conforment à un code d’éthique et aux nombreux règlements, en plus d’améliorer leurs compétences par la tenue de diverses formations dans le but d’offrir en tout temps un service professionnel aux consommateurs.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières de la province, de même que près de 13 000 courtiers immobiliers membres. Sa mission est de soutenir les chambres immobilières du Québec dans le but de défendre, protéger et promouvoir les intérêts des courtiers immobiliers en offrant des services en matière de pratiques professionnelles, d’affaires publiques et d’analyse de marché. La FCIQ est guidée par une approche axée sur la collaboration et le partage des ressources.

À propos de Centris®

Centris.ca est le site Web de l’industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs, où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec – plus de 90 000 – sont réunies à la même adresse. Centris® est une division de la Chambre immobilière du Grand Montréal qui offre exclusivement aux 12 chambres immobilières québécoises et à leurs 13 000 courtiers immobiliers des ressources technologiques.

 

-30-

 

Pour des statistiques plus détaillées, consultez le Baromètre FCIQ.

 

Renseignements :

Carlos Cordeiro

Chambre immobilière du Saguenay–Lac-Saint-Jean

Téléphone : 418 548-8808 cisl@immobiliersaguenay.com

L’article Quatrième baisse annuelle consécutive des ventes sur le marché immobilier résidentiel saguenéen est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2DunbPU
patrix

Marché immobilier résidentiel : le plus haut niveau de ventes en cinq ans dans la région de Sherbrooke

Sherbrooke, le 17 janvier 2017 – La Chambre immobilière de l’Estrie vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Sherbrooke, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 1 798 ventes résidentielles ont été réalisées en 2016, ce qui représente le niveau le plus élevé des ventes en cinq ans, de même que la plus forte augmentation (+9 %) depuis 2001.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la RMR de Sherbrooke.

Voici les principales statistiques de l’année 2016.

Ventes

  • Grâce notamment à un bon quatrième trimestre (389 transactions; +11 %), la RMR de Sherbrooke a enregistré en 2016 son année la plus active sur le marché de la revente depuis 2011. La croissance des ventes par rapport à 2015 est de 9 %, soit la plus forte augmentation des 15 dernières années.
  • La hausse d’activité est principalement attribuable aux segments de la copropriété et de la maison unifamiliale, où les ventes ont progressé de 25 % et de 8 % respectivement pour atteindre 277 et 1 348 ventes au cumulatif de 2016.
  • L’année a été moins faste pour le segment des petits immeubles locatifs de 2 à 5 logements puisque les ventes ont reculé de 6 %, avec 167 transactions.
  • Sur le plan géographique, les secteurs de Magog (+21 %) et de Jacques-Cartier (+19 %) se sont nettement démarqués au chapitre de la croissance des ventes.
  • Les secteurs de Mont-Bellevue–Lennoxville (+9 %), de la périphérie de Sherbrooke (+8 %) et de Rock Forest–Saint-Élie–Deauville (+6 %) ont également participé à la croissance.
  • Seul le secteur de Fleurimont–Brompton a connu une diminution (-6 %) des ventes par rapport à 2015.

« La hausse importante des ventes de copropriétés l’an dernier dans la région de Sherbrooke a permis d’enregistrer un nombre record de 277 transactions », relate David Bourgon, président de la Chambre immobilière de l’Estrie et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FICQ) pour la région de Sherbrooke. « Cela a contribué à résorber une partie de l’offre excédentaire dans ce segment de marché, qui demeure néanmoins à l’avantage des acheteurs », ajoute-t-il.

Prix médian

  • Dans l’ensemble de la RMR, le prix médian des unifamiliales est resté stable l’an dernier, à 198 250 $. Il s’agit de la première fois depuis au moins 16 ans que le prix médian des unifamiliales ne progresse pas.
  • Sur le plan géographique, seul le secteur de Magog (+5 %) a vu le prix médian des unifamiliales augmenter en 2016. Dans le secteur de Mont-Bellevue–Lennoxville, ce prix est resté stable, tandis qu’il a chuté dans chacun des trois autres secteurs.
  • Le segment de la copropriété a connu une hausse de son prix médian de 10 %, fortement influencé par un grand nombre d’unités vendues au troisième trimestre dans un même complexe.

 

Inscriptions en vigueur

 Le nombre de propriétés résidentielles à vendre par l’entremise du système Centris® des courtiers immobiliers, toutes catégories confondues, a diminué de 1 % au cours de 2016, soit une première baisse à ce chapitre depuis 2009.

Augmentation des ventes résidentielles et modeste progression des prix au Québec en 2016

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 78 231 ventes ont été réalisées au cours de l’année 2016, soit une hausse de 6 % par rapport à 2015.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la province de Québec.

Voici les principaux faits saillants de 2016 :

Ventes

  • Par catégories de propriétés, les ventes de maisons unifamiliales ont progressé de 5 %, alors que celles de copropriétés et de plex ont crû de 6 % et de 7 %, respectivement.
  • Des croissances d’activité ont été observées dans cinq des six régions métropolitaines de recensement (RMR) de la province, soit celles de Gatineau (+12 %), de Sherbrooke (+9 %), de Montréal (+5 %), de TroisRivières (+3 %) et de Québec (+2 %). La RMR de Saguenay a plutôt affiché un recul de 2 % à ce chapitre.
  • Parmi les plus petits centres urbains, Rouyn-Noranda (+15 %), Victoriaville (+13 %), Rimouski (+13 %), Saint-Jean-sur-Richelieu (+12 %), Joliette (+11 %), Salaberry-de-Valleyfield (+11 %) et Sainte-Agathedes-Monts (+10 %) ont connu les hausses de ventes les plus importantes.
  • On note par ailleurs un intérêt grandissant pour les propriétés haut de gamme, les ventes s’étant accrues de 19 % dans la gamme de prix de 500 000 $ et plus.

Prix

  • Pour une quatrième année, les hausses de prix se sont avérées modestes. À l’échelle de la province, le prix médian des maisons unifamiliales a progressé de 2 % par rapport à 2015 pour atteindre 234 500 $.
  • Sur le plan géographique, la RMR de Montréal a enregistré une croissance de 2 % du prix médian des unifamiliales, alors qu’une hausse de 1 % à ce chapitre a été observée du côté de Gatineau et de Québec.
  • Les RMR de Saguenay, de Sherbrooke et de Trois-Rivières ont quant à elles vu leur prix médian des unifamiliales demeurer stable par rapport à 2015.
  • Ailleurs au Québec, les agglomérations de Val-d’Or (+14 %) et de Sainte-Adèle (+12 %) ont enregistré les croissances les plus marquées du prix médian des maisons unifamiliales depuis un an.

De janvier à décembre 2016, on comptait en moyenne, 77 733 inscriptions en vigueur sur le système Centris® des courtiers immobiliers, ce qui représente une baisse de 5 % par rapport à 2015. « Il s’agit d’une première diminution en six ans de l’offre de propriétés résidentielles à vendre », souligne Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ. « Cela a eu pour effet de resserrer les conditions du marché dans plusieurs secteurs de la province », ajoute-t-il.

Finalement, les délais de vente à l’échelle de la province sont demeurés relativement stables comparativement à un an plus tôt : il fallait compter en moyenne 119 jours (1 jour de plus qu’en 2015) pour vendre une unifamiliale, et 135 jours (inchangé) pour une copropriété.

Une bonne fin d’année 2016

  • L’année 2016 s’est terminée sur une bonne note, alors que 16 623 transactions ont été conclues au quatrième trimestre sur le marché immobilier résidentiel québécois, soit 6 % de plus qu’à la même période en 2015.
  • Les RMR de Saguenay et de Sherbrooke se sont particulièrement démarquées en fin d’année, avec des hausses de ventes résidentielles à hauteur de 11 % chacune.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières de la province, de même que près de 13 000 courtiers immobiliers membres. Sa mission est de soutenir les chambres immobilières du Québec dans le but de défendre, protéger et promouvoir les intérêts des courtiers immobiliers en offrant des services en matière de pratiques professionnelles, d’affaires publiques et d’analyse de marché. La FCIQ est guidée par une approche axée sur la collaboration et le partage des ressources.

À propos de Centris® 

Centris.ca est le site Web de l’industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs, où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec – plus de 90 000 – sont réunies à la même adresse. Centris® est une division de la Chambre immobilière du Grand Montréal qui offre exclusivement aux 12 chambres immobilières québécoises et à leurs 13 000 courtiers immobiliers des ressources technologiques.

 

-30-

 

Pour des statistiques plus détaillées, consultez le Baromètre FCIQ.

Renseignements :

David Bourgon

Président de la Chambre immobilière de l’Estrie

Tél. : 819 868-6666

L’article Marché immobilier résidentiel : le plus haut niveau de ventes en cinq ans dans la région de Sherbrooke est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2xDk9DL
patrix

Ralentissement des ventes sur le marché immobilier résidentiel de l’agglomération de Saint-Hyacinthe

Saint-Hyacinthe, le 17 janvier 2017 — La Chambre immobilière de Saint-Hyacinthe vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de l’agglomération de Saint-Hyacinthe, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 527 ventes résidentielles ont été réalisées au cours de l’année 2016, ce qui représente une baisse de 3 % par rapport à 2015.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de l’agglomération de Saint-Hyacinthe.

Par catégories de propriétés, 329 maisons unifamiliales ont changé de mains, soit 9 % de moins que l’année précédente. Les segments des copropriétés (118 transactions) et des petits immeubles locatifs – plex de deux à cinq logements – (80 transactions) ont toutefois tiré leur épingle du jeu, avec des augmentations des ventes respectives de 4 % et de 13 %.

En ce qui a trait aux prix, la moitié des maisons unifamiliales se sont vendues à moins de 217 500 $, soit une hausse de 2 % par rapport à 2015. Le prix médian des copropriétés est quant à lui demeuré relativement stable comparativement à un an plus tôt, pour s’établir à 163 756 $ (+1 %).

En moyenne, on retrouvait 465 propriétés résidentielles inscrites au système Centris® des courtiers immobiliers, soit 5 % de moins qu’en 2015. « Il s’agit d’une deuxième diminution annuelle de l’offre sur le marché résidentiel de Saint-Hyacinthe, ce qui a contribué à maintenir les conditions du marché tout près de l’équilibre, et ce, pour les trois principales catégories de propriétés », souligne Normand Racine, président de la Chambre immobilière de Saint-Hyacinthe et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour la région de Saint-Hyacinthe.

Finalement, au quatrième trimestre plus spécifiquement, une hausse de 7 % du nombre de transactions résidentielles a été enregistrée dans l’agglomération de Saint-Hyacinthe, alors que 121 propriétés ont trouvé preneur d’octobre à décembre 2016.

Augmentation des ventes résidentielles et modeste progression des prix au Québec en 2016

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 78 231 ventes ont été réalisées au cours de l’année 2016, soit une hausse de 6 % par rapport à 2015.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la province de Québec.

Voici les principaux faits saillants de 2016 :

Ventes

  • Par catégories de propriétés, les ventes de maisons unifamiliales ont progressé de 5 %, alors que celles de copropriétés et de plex ont crû de 6 % et de 7 %, respectivement.
  • Des croissances d’activité ont été observées dans cinq des six régions métropolitaines de recensement (RMR) de la province, soit celles de Gatineau (+12 %), de Sherbrooke (+9 %), de Montréal (+5 %), de TroisRivières (+3 %) et de Québec (+2 %). La RMR de Saguenay a plutôt affiché un recul de 2 % à ce chapitre.
  • Parmi les plus petits centres urbains, Rouyn-Noranda (+15 %), Victoriaville (+13 %), Rimouski (+13 %), Saint-Jean-sur-Richelieu (+12 %), Joliette (+11 %), Salaberry-de-Valleyfield (+11 %) et Sainte-Agathedes-Monts (+10 %) ont connu les hausses de ventes les plus importantes.
  • On note par ailleurs un intérêt grandissant pour les propriétés haut de gamme, les ventes s’étant accrues de 19 % dans la gamme de prix de 500 000 $ et plus.

Prix  Pour une quatrième année, les hausses de prix se sont avérées modestes. À l’échelle de la province, le prix médian des maisons unifamiliales a progressé de 2 % par rapport à 2015 pour atteindre 234 500 $.

  • Sur le plan géographique, la RMR de Montréal a enregistré une croissance de 2 % du prix médian des unifamiliales, alors qu’une hausse de 1 % à ce chapitre a été observée du côté de Gatineau et de Québec.
  • Les RMR de Saguenay, de Sherbrooke et de Trois-Rivières ont quant à elles vu leur prix médian des unifamiliales demeurer stable par rapport à 2015.
  • Ailleurs au Québec, les agglomérations de Val-d’Or (+14 %) et de Sainte-Adèle (+12 %) ont enregistré les croissances les plus marquées du prix médian des maisons unifamiliales depuis un an.

De janvier à décembre 2016, on comptait en moyenne, 77 733 inscriptions en vigueur sur le système Centris® des courtiers immobiliers, ce qui représente une baisse de 5 % par rapport à 2015. « Il s’agit d’une première diminution en six ans de l’offre de propriétés résidentielles à vendre », souligne Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ. « Cela a eu pour effet de resserrer les conditions du marché dans plusieurs secteurs de la province », ajoute-t-il.

Finalement, les délais de vente à l’échelle de la province sont demeurés relativement stables comparativement à un an plus tôt : il fallait compter en moyenne 119 jours (1 jour de plus qu’en 2015) pour vendre une unifamiliale, et 135 jours (inchangé) pour une copropriété.

Une bonne fin d’année 2016

  • L’année 2016 s’est terminée sur une bonne note, alors que 16 623 transactions ont été conclues au quatrième trimestre sur le marché immobilier résidentiel québécois, soit 6 % de plus qu’à la même période en 2015.
  • Les RMR de Saguenay et de Sherbrooke se sont particulièrement démarquées en fin d’année, avec des hausses de ventes résidentielles à hauteur de 11 % chacune.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières de la province, de même que près de 13 000 courtiers immobiliers membres. Sa mission est de soutenir les chambres immobilières du Québec dans le but de défendre, protéger et promouvoir les intérêts des courtiers immobiliers en offrant des services en matière de pratiques professionnelles, d’affaires publiques et d’analyse de marché. La FCIQ est guidée par une approche axée sur la collaboration et le partage des ressources.

À propos de Centris® 

Centris.ca est le site Web de l’industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs, où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec – plus de 90 000 – sont réunies à la même adresse. Centris® est une division de la Chambre immobilière du Grand Montréal qui offre exclusivement aux 12 chambres immobilières québécoises et à leurs 13 000 courtiers immobiliers des ressources technologiques.

-30-

 

Pour des statistiques plus détaillées sur chacune des régions de la province, consultez le Baromètre FCIQ.

 

Renseignements :

Martine Richard

Chambre immobilière de Saint-Hyacinthe

Tél. : 450 799-2210

L’article Ralentissement des ventes sur le marché immobilier résidentiel de l’agglomération de Saint-Hyacinthe est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2DqCOrE
patrix

Autre déclin des ventes sur le marché immobilier résidentiel saguenéen

Saguenay, le 14 octobre 2016 – La Chambre immobilière du Saguenay–Lac-Saint-Jean (CISL) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Saguenay, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 248 ventes résidentielles ont été conclues au cours du troisième trimestre de 2016, ce qui représente une diminution de 3 % par rapport à la même période en 2015.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la région métropolitaine de Saguenay.

Voici les principaux faits saillants du troisième trimestre de 2016 :

Ventes

  • La baisse de 3 % des ventes résidentielles est la cinquième diminution trimestrielle consécutive.
  • Par catégories de propriétés : les ventes d’unifamiliales (200 ventes) ont diminué de 6 %; 27 plex de 2 à 5 logements ont été vendus contre 22 au troisième trimestre de 2015 et 21 copropriétés ont changé de mains contre 20 au troisième trimestre de 2015.
  • Un seul secteur est tout de même parvenu à tirer son épingle du jeu : Chicoutimi a vu son nombre de transactions augmenter à 79, soit une augmentation de 14 %.
  • À l’inverse, Chicoutimi-Nord et Canton Tremblay (-4 %), la Périphérie de Saguenay (-6 %), La Baie (-11 %) et Jonquière (-12 %) ont vu le nombre de leurs ventes diminuer à 27, 32, 25 et 85 transactions respectivement.

Prix

Ÿ Le prix médian des unifamiliales pour l’ensemble de la RMR de Saguenay est resté stable à 170 000 $. Il n’y a pas eu de hausse à ce chapitre au cours des onze derniers trimestres. Ÿ Le prix des unifamiliales a progressé légèrement de 2 % à Jonquière et est resté stable à

Chicoutimi, avec des médianes de 174 500 $ et 185 000 $ respectivement. À l’inverse, la Périphérie de Saguenay a vu le prix médian des unifamiliales diminuer de 3 %, afin de s’établir à 145 000 $.

Inscriptions

  • L’offre de propriétés résidentielles a diminué de 4 % avec 1 472 propriétés inscrites au système Centris® des courtiers immobiliers. Il s’agit de la première fois en 22 trimestres que le nombre d’inscriptions en vigueur est en baisse.
  • Cette diminution de l’offre est perceptible dans toutes les catégories de propriétés, avec des replis de 3 % pour l’unifamiliale, de 8 % pour la copropriété et de 7 % pour le plex de 2 à 5 logements.

 

« S’il n’y a pas de croissance des prix dans le marché saguenéen, c’est parce que les conditions du marché laissent toujours voir un déséquilibre qui confère un avantage aux acheteurs lors des négociations », explique Carlos Cordeiro, directeur général de la Chambre immobilière du Saguenay–Lac-Saint-Jean et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour cette région.

Le marché immobilier résidentiel québécois connaît une bonne progression au troisième trimestre de 2016

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 16 901 ventes ont été réalisées au cours du troisième trimestre de 2016, ce qui représente une hausse de 6 % par rapport au même trimestre l’an dernier et une neuvième augmentation consécutive. Cette progression est fortement appuyée par une augmentation de 12 % des ventes dans le segment de la copropriété à l’échelle de la province.

Cliquez icipour consulter les principales statistiques résidentielles de la province de Québec.

Pour la période de juillet à septembre, c’est la région métropolitaine de recensement (RMR) de

Sherbrooke qui a connu la plus forte croissance des ventes (+19 %), suivie par celle de Gatineau (+13 %). Les RMR de Montréal et de TroisRivières ont affiché des augmentations de 6 % et de 5 % du nombre de transactions respectivement au troisième trimestre de 2016, tandis les RMR de Québec

(-1 %) et de Saguenay (-3 %) ont connu des diminutions par rapport à la même période l’année précédente.

Parmi les principales agglomérations de la province, Victoriaville est celle qui s’est le plus démarquée avec un bond impressionnant des ventes de 42 %. Les résultats des agglomérations de Salaberry-de-Valleyfield (+24 %) et de Granby (+19 %) sont aussi en forte progression sur une période d’un an.

À l’inverse, les agglomérations de Sept-Îles (-17 %) et de Saint-Jean-sur-Richelieu (-11 %) ont connu une diminution importante des ventes au troisième trimestre.

Le prix médian des propriétés unifamiliales pour l’ensemble de la province est resté relativement stable (+1 %) au cours de la période de juillet à septembre 2016, alors que la moitié des propriétés s’échangeaient à un prix supérieur à 228 593 $. Aucune croissance de prix n’a été enregistrée dans les RMR de Québec (0 %), de Trois-Rivières (0 %) et de Saguenay (0 %). Dans la RMR de Gatineau, malgré une forte croissance des ventes, les maisons unifamiliales s’échangeaient à un prix inférieur par rapport à la même période l’année précédente, avec une diminution de 2 %. En contrepartie, la RMR de Montréal a vu son prix médian progresser de façon convaincante (5 %), tandis que celui de la RMR de Sherbrooke a progressé de 3 %.

« Autre signe que le marché s’améliore, il s’agit de la première fois en 22 trimestres que le délai de vente moyen pour l’ensemble de la province ne progresse pas », souligne Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ. « Le délai de vente moyen pour toutes catégories de propriétés confondues est resté stable à 121 jours comparativement au troisième trimestre de 2015 », ajoute M. Cardinal.

 

 

À propos de la Chambre immobilière du Saguenay–Lac-Saint-Jean

La Chambre immobilière du Saguenay–Lac-Saint-Jean regroupe 220 courtiers immobiliers et poursuit sa mission de promouvoir le courtier comme intermédiaire indispensable à toute transaction immobilière, et ce, depuis plus de 55 ans. Elle veille également à ce que ses membres se conforment à un code d’éthique et aux nombreux règlements, en plus d’améliorer leurs compétences par la tenue de diverses formations dans le but d’offrir en tout temps un service professionnel aux consommateurs.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières de la province, de même que près de 13 000 courtiers immobiliers membres. Sa mission est de soutenir les chambres immobilières du Québec dans le but de défendre, protéger et promouvoir les intérêts des courtiers immobiliers en offrant des services en matière de pratiques professionnelles, d’affaires publiques et d’analyse de marché. La FCIQ est guidée par une approche axée sur la collaboration et le partage des ressources.

À propos de Centris.ca

Centris.ca est le site Web de l’industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec sont réunies à la même adresse. Visitez Centris.ca pour obtenir plus d’information et de statistiques trimestrielles pour l’ensemble de la province de Québec.

 

-30-

 

Pour des statistiques plus détaillées, consultez le Baromètre FCIQ.

 

Renseignements :

Carlos Cordeiro

Chambre immobilière du Saguenay–Lac-Saint-Jean

Téléphone : 418 548-8808

L’article Autre déclin des ventes sur le marché immobilier résidentiel saguenéen est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2OMR4MM
patrix

Toronto seniors suffer quietly

Gentrification and the frenetic pace of development in Toronto are having a disproportionate effect on the city’s seniors https://ift.tt/...