jeudi 27 septembre 2018

Accès à la propriété : la FCIQ demande aux partis politiques qui ne l’ont pas encore fait de présenter leurs engagements

 L’Île-des-Sœurs, le 27 septembre 2018 – Depuis de nombreuses années, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) appuie les démarches de l’Association canadienne de l’immeuble auprès du gouvernement fédéral afin que le Régime d’accession à la propriété (RAP) soit bonifié. La FCIQ propose entre autres d’augmenter le montant du retrait maximal et de permettre le recours au RAP de façon intergénérationnelle.

La FCIQ accueille donc favorablement l’engagement pris par le Parti libéral du Québec de négocier avec le gouvernement fédéral en vue de doubler le montant maximal de retrait du REER autorisé par le RAP, qui passerait ainsi de 25 000 $ à 50 000 $.

« Considérant qu’un demi-million de Québécois ont eu recours au RAP depuis sa création, en 1992, et que ce régime était moins populaire ces dernières années, son amélioration constitue une bonne nouvelle. Le rehaussement du montant maximal reflétera également davantage la progression des prix sur le marché immobilier au cours des dernières années », a souligné Patrick Juanéda, président de la FCIQ.

Pour faciliter l’accès à la propriété des premiers acheteurs, la FCIQ soutient que les parents doivent pouvoir retirer des sommes accumulées dans leur REER et les transférer à leurs enfants afin que ces derniers fassent l’acquisition d’une première propriété. L’engagement du PLQ de permettre le recours au RAP de façon intergénérationnelle pourrait contribuer à augmenter le taux de propriétaires québécois, qui accuse toujours un retard par rapport à la moyenne canadienne. Celui-ci s’établissait à 61 % en 2016 comparativement à 68 % pour le reste du Canada.

« Il s’agit d’un pas dans la bonne direction. La prochaine étape consistera selon nous à aider les propriétaires à traverser les grands changements de la vie. Le gouvernement fédéral devrait permettre aux personnes ayant déjà profité du RAP d’y recourir de nouveau, à certaines conditions, advenant la perte d’un conjoint, une séparation, un déménagement occasionné par le travail ou la décision d’héberger un membre âgé de la famille », a ajouté M. Juanéda.

« J’encourage les autres formations politiques qui ne se sont pas encore prononcées à ce sujet, à nous faire part des mesures qu’elles entendent mettre en place pour faciliter l’accès à la propriété au Québec. Les jeunes familles semblent être au centre de cette campagne électorale, mais cet aspect a été quasiment absent des discussions », a conclu M. Juanéda.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 11 chambres immobilières de la province, de même que près de 13 000 courtiers immobiliers membres. Sa mission est de soutenir les chambres immobilières du Québec afin de défendre, de protéger et de promouvoir les intérêts des courtiers immobiliers en offrant des services en matière de pratiques professionnelles, d’affaires publiques et d’analyse de marché. La FCIQ est guidée par une approche axée sur la collaboration et le partage des ressources.

– 30 –

Renseignements :

Jacynthe Alain
Directrice adjointe, Communications et relations publiques
Fédération des chambres immobilières du Québec
514 647-8249
jacynthe.alain@fciq.ca

L’article Accès à la propriété : la FCIQ demande aux partis politiques qui ne l’ont pas encore fait de présenter leurs engagements est apparu en premier sur Fédération des chambres immobilières du Québec.



https://ift.tt/eA8V8J
from Fédération des chambres immobilières du Québec https://ift.tt/2Q7wy9C
Cornelia Ionescu

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Des solutions pour accéder à la propriété - TVA Nouvelles

Des solutions pour accéder à la propriété    TVA Nouvelles Hausse des prix, resserrement du crédit, augmentation des taux d'intérêts......