lundi 1 octobre 2018

Je suis un obsédé


Le dictionnaire définit l'obsession comme une idée répétitive qui s'impose à quelqu'un de façon incontrôlable et presque de façon irrationnelle. Je suis donc un obsédé. Un obsédé d'immobilier.

On voit souvent le mot obsession comme étant quelque chose de négatif. J'avais aussi cette impression avant. Mais pensez-y bien. Les personnes qui ont beaucoup de succès dans un domaine, que ce soit l'immobilier, le sport ou la politique, sont des gens obsédés par leurs convictions, leurs idées, leurs rêves. J'ai relu le livre 10X de Grant Cardone dernièrement et ce dernier me motive comme c'est pas possible.

Si le rêve que vous cherchez à atteindre n'est pas assez motivant, ne vous obsède pas jour et nuit, ce sera difficile de l'atteindre. Il faut que la cible à atteindre soit assez grande, assez difficile à obtenir pour vous garder motivé sur une base quotidienne. J'ai lu encore il y a quelque jour sur les réseaux sociaux qu'il faut surtout se concentrer sur le chemin à parcourir plutôt que sur l'objectif final. Je ne suis pas complètement d'accord. Si on garde les yeux rivés sur le chemin à parcourir, on risque de se décourager dès que les premiers obstacles surviendront. Et ils vont survenir, plus tôt que tard. 

Révision de mes objectifs immobiliers 

Je suis en train de me préparer pour une session de réflexion stratégique pour nos activités immobilières. Nous avons fait cet exercice à trois reprises depuis 2015, et j'ose espérer que cette fois sera différente. Nous étions très terre-à-terre dans les exercices précédents. Trop réaliste. Genre, nous voulions quintupler (X5) notre équité nette en 10 ans. Nous nous croyions très ambitieux. Cet objectif de 2015 pour 2025 sera atteint sans difficulté, si nous n'achetons plus d'autres immeubles après 2018.

Pour les 5 prochaines années, j'aimerais qu'on vise beaucoup plus gros. Quitte à ne pas atteindre notre résultat souhaité. Après coup, mieux vaut-il atteindre un résultat réaliste, pas très ambitieux, ou plutôt rater un peu l'atteinte d'un résultat beaucoup plus gros ? Je vais pousser pour la deuxième option. Philippe n'a pas encore vu ces nouveaux objectifs et évidemment devra être impliqué dans cette révision. Je donne juste ce que j'ai mis sur papier pour le moment, du Maroc où je me trouve. 

Gardez l'oeil sur vos objectifs.

Exemples de mes nouveaux objectifs dans 5 ans :
  • Nous possèderons pour 18 millions d'actifs locatifs résidentiels et commerciaux sur l'île de Montréal et ans la première couronne (10X ce que nous avons maintenant).
  • Nous possèderons pour 20 millions d'actifs locatifs résidentiels et commerciaux autour de la ville de Joliette et ans Lanaudière (8X ce que nous avons maintenant).
  •  Nous aurons une équité nette de 4M$ en immobilier seulement (sans compter la part des associés qui seront impliqués).
  • Le chalet sera libre d'hypothèque.
  • Notre entreprise immobilière aura un chiffre d'affaire entre 4M$ et 5M$ par année en revenus locatifs bruts. 
Vous pouvez penser que tout ce qui m'importe dans la vie, c'est l'argent. Eh bien non. Mes autres objectifs personnelles et professionnels, je ne les écris pas sur ce blogue. Par exemple, je veux monter le Kilimandjaro, le camp de base de l'Everest, faire un trip de camping en famille à travers l'Ouest canadien et les USA... Ma liste d'objectifs personnels est longue.

Mais revenons à nos moutons immobiliers. Pour atteindre ce genre d'objectifs en 5 ans, ça va nécessiter de la constance, des actions quotidiennes, de garder nos objectifs en tête à chaque jour. Le focus d'un sniper comme dirait Ray Vincent. D'éviter d'être enseveli par les tornades opérationnelles que l'on rencontre au quotidien en immobilier. De continuer de voir la forêt dans son ensemble et pas juste d'avoir le nez collé sur un arbre.

Pour ces 5 prochaines années, en plus d'avoir de gros objectifs personnels, nous allons devoir travailler en équipes, en partenariats. Nous voulons des partenariats gagnants-gagnants. Nous croyons avoir développé une certaine habilité dans ce que nous faisons, et nous voulons en faire profiter d'autres investisseurs passifs ou actifs. Nous n'atteindrons pas nos objectifs sans partenaires.
Nous voulons que nos partenaires fassent de l'argent, et vice versa.

Nous voulons aussi grossir rapidement dans les prochains mois pour réussir à avoir un employé à temps plein avec nous pour la gestion et l'entretien des bâtiments. L'objectif ultime n'est pas de travailler pour travailler. C'est de se créer un style de vie dans lequel nous pourrons partir un mois en Europe sans se soucier de la gestion opérationnelle de nos activités, par exemple.

Pour ce faire, il nous faudra être obsédé un brin, beaucoup, énormément, avec passion !

Êtes-vous obsédé par quelque chose ?

https://ift.tt/2zJj26S
from Jeune investisseur immobilier https://ift.tt/2Iuznza
Steve Forget

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

100th anniversary: Fulfilling the dream of the Mount Royal Tunnel

100th anniversary: Fulfilling the dream of the Mount Royal Tunnel    Montreal Gazette Full coverage https://ift.tt/2OAj0r1 from...